Suisse: Heurts entre manifestants et police à Berne

Actualisé

SuisseHeurts entre manifestants et police à Berne

Une manifestation non autorisée contre la fermeture d'un squat s'est terminée violemment. Elle avait été organisée par le groupe RaumRaub.

1 / 7
Après les récentes échauffourées qui ont eu lieu à Berne, le directeur de la sécurité de la Ville Reto Nause (PDC) regrette les peines très clémentes du tribunal. Lors de ses interventions, la police doit s'attendre au pire, dénonce-t-il. (Dimanche 5 mars 2017)

Après les récentes échauffourées qui ont eu lieu à Berne, le directeur de la sécurité de la Ville Reto Nause (PDC) regrette les peines très clémentes du tribunal. Lors de ses interventions, la police doit s'attendre au pire, dénonce-t-il. (Dimanche 5 mars 2017)

Keystone
La police a ouvert une enquête suite aux débordements de la semaine passée à Berne (mardi 28 février)

La police a ouvert une enquête suite aux débordements de la semaine passée à Berne (mardi 28 février)

Keystone
Les débordements samedi soir ont eu lieu dans des rues adjacentes à la Reitschule, le centre alternatif en ville de Berne. (lundi 27 février 2017)

Les débordements samedi soir ont eu lieu dans des rues adjacentes à la Reitschule, le centre alternatif en ville de Berne. (lundi 27 février 2017)

Keystone

La police a dû se déployer massivement samedi soir à Berne pour empêcher un nouveau rassemblement non autorisé à la Schützenmatte. Des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et les manifestants. Onze personnes ont été blessées.

Le groupe «RaumRaub» avait appelé à un nouveau rassemblement pour protester contre l'évacuation d'un squat mercredi. Quelque 200 protestataires ont répondu à l'appel, mais ils ont été empêchés de se rendre au centre-ville. Une cinquantaine d'entre eux, masqués, ont érigé vers 21h00 des barricades près du centre alternatif de la Reitschule, avant d'y mettre le feu, a constaté l'ats sur place. Plusieurs véhicules stationnés sur un parking ont été endommagés. De violents affrontements ont éclaté avec la police. Celle-ci a eu recours au gaz lacrymogène et aux canons à eau pour riposter aux jets d'engins pyrotechniques et de divers projectiles ainsi qu'aux attaques avec des rayons laser des manifestants.

Six interpellations

Huit policiers et deux employés de la police des transports ont été blessés, ainsi qu'un manifestant. Plusieurs véhicules ont en outre été vandalisés. Six personnes ont été emmenées au poste de police pour y être interrogées. Les barricades ont été démontées vers 22h30. Un train d'extinction des CFF est intervenu pour éteindre les feux. Des manifestations violentes, accompagnées d'échauffourées avec la police, ont déjà eu lieu mercredi et vendredi soir à Berne. Elles ont fait pour plusieurs dizaines de milliers de francs de dégâts.

Le gouvernement rose-vert de la ville a déploré ces violences dans un communiqué. Il s'est montré soulagé que la police soit parvenue à empêcher les fauteurs de troubles de s'en prendre aux quartiers avoisinants, ce qui était son principal objectif. Quant à «RaumRaub», il a promis d'autres actions.

(ats)

Ton opinion