Grèce: Heurts entre police et migrants près d'un camp
Publié

GrèceHeurts entre police et migrants près d'un camp

Les heurts se sont produits dimanche à la suite d'un accident de la route. Un enfant a été légèrement blessé.

1 / 150
Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Keystone
L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

AFP

Des heurts se sont produits dimanche entre la police et des migrants à proximité d'un camp dans le nord de la Grèce à la suite d'un accident de la route, a-t-on appris de source policière.

Ces affrontements ont éclaté dans la soirée après qu'une femme de 35 ans, dont la nationalité n'a pas été révélée, ainsi que son fils de 10 ans aient été tués apparemment par le passage d'une voiture, à laquelle les manifestants ont ensuite mis le feu. Le chauffeur du véhicule, un citoyen grec âgé, a été interpellé, a-t-on ajouté de même source.

Grenades incapacitantes contre pierres et feu

La police anti-émeutes a du avoir recours à des grenades incapacitantes face à plusieurs dizaines de protestataires qui lançaient des pierres ou allumaient des feux. La situation est revenue ensuite à la normale à proximité du camp de Oreokastro, a précisé la police à l'AFP.

Un enfant de cinq ans a été légèrement blessé lors des échauffourées, selon la police grecque.

Il y a plus de 60'000 réfugiés et migrants en Grèce, pour la plupart des Syriens fuyant la guerre dans leur pays, et dans l'attente d'une possible réinstallation dans un pays de l'Union européenne.

(AFP)

Votre opinion