12.08.2020 à 15:28

BienneL’enseigne «Campari» change de lettres à Bienne

Édentée par une tempête avant d’être victime d’un vol, l’enseigne lumineuse inscrite au patrimoine biennois passe au LED. Elle avait perdu son «R», rapatrié il y a deux ans par «Le Matin».

par
Vincent Donzé
1 / 7
Plus épais que les autres lettres, le «R» de substitution avait coûté 6000 francs.

Plus épais que les autres lettres, le «R» de substitution avait coûté 6000 francs.

V.Dé
Tombé lors d’une tempête, le «R» original a été dérobé dans la cage d’escalier pour réapparaître en 2018 dans une brocante de Tramelan.

Tombé lors d’une tempête, le «R» original a été dérobé dans la cage d’escalier pour réapparaître en 2018 dans une brocante de Tramelan.

V.Dé
L’enseigne protégée «Campari» a été déposée mardi sur le plancher des vaches en trois morceaux.

L’enseigne protégée «Campari» a été déposée mardi sur le plancher des vaches en trois morceaux.

Matthias Grütter

En lettres rouges, l’enseigne lumineuse «Campari» est inscrite au patrimoine biennois, à la place Centrale. «Cette publicité fait partie du visage de la ville», confirme le pharmacien qui tient boutique en dessous. Tout est parti en vrille en 2017, lorsque le «R» a été partiellement arraché de son socle avec son câble par la tempête «Zubin».

Décroché par les pompiers pour éviter un accident, le «R» des années 50 a été volé alors qu’il était déposé dans la cage d’escalier d’un immeuble de la rue de la Gare. À l’invitation du Service des monuments historiques, la marque milanaise d’apéritif a fait installer un nouveau «R» au cadre trop épais, payé 6000 francs.

200 francs

Le miracle qui s’est produit par la suite, on le doit au Biennois qui a reconnu le «R» de «Campari» dans une lettre rouge vendue 200 francs par la brocante Regenove de Tramelan. Feu Giuseppe Mercato avait pris «Le Matin» à témoin et par notre entremise, le «R» avait été déposé au «Nouveau musée biennois».

La suite? Sur son toit, l’enseigne est restée telle qu’elle était, mais elle n’a jamais été rallumée, alors que son charme se déploie la nuit. Le problème aussi technique que financier a finalement été résolu: sans informer la population, «Campari Suisse» a fait démonter l’enseigne pour la remplacer.

Féru d’architecture Bauhaus, attentif au patrimoine dans une ville qu’il sillonne a vélo et qu’il fait visiter à l’enseigne du «Stadt Parcours Biel», Matthias Grütter a immédiatement remarqué les travaux entrepris mardi. Persuasif, il a pu monter dans la nacelle pour prendre des photos de l’enseigne posée sur le sol, images qu’il a transmises au «Matin.ch».

Pour fêter la résurrection de l’enseigne, un client du Café Brésil a offert un Campari à Matthias Grütter, guide de l’architecture Bauhaus au «Stadt Parcours Biel»

Pour fêter la résurrection de l’enseigne, un client du Café Brésil a offert un Campari à Matthias Grütter, guide de l’architecture Bauhaus au «Stadt Parcours Biel»

V.Dé

Mercredi en début d’après-midi, l’enseigne était entièrement remplacée: un éclairage LED a été choisi, qui sera allumé ce soir, si tout fonctionne comme prévu.

L’enseigne «Campari» est un vestige de l’âge d’or du néon publicitaire. La marque italienne est visuellement présente dans toute la Suisse: les sept lettres rouges du traditionnel apéritif milanais sont visibles dans huit endroits, comme à la place Bel-Air de Lausanne.

Mercredi après-midi, l’entreprise zurichoise Led Sign Factory posait une réplique fidèle à l’original.

Mercredi après-midi, l’entreprise zurichoise Led Sign Factory posait une réplique fidèle à l’original.

V.Dé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

spoutnik

13.08.2020 à 08:37

alors M. Donzé je n'ai pas trop compris: ils ont remplacé l'enseigne originale par une réplique qui peut elle être éclairée, c'est bien ça? pourquoi ne pas l'expliquer plus simplement?