Ski alpin: Holdener enlève une épine du pied à Swiss Ski

Publié

Ski alpinHoldener enlève une épine du pied à Swiss Ski

La championne du monde du combiné ne veut pas participer à la descente dimanche. Du coup, les dirigeants n'auront pas à écarter Lara Gut-Behrami!

par
Christian Maillard
Sport-Center

Et si, crime de Lèse-Majesté, Lara Gut-Behrami était privée de dessert, dimanche? C'est la question, plutôt pertinente, que je me suis posée une bonne partie de la journée avant que la réponse ne fuse dans la soirée de la bouche de Wendy Holdener...

La Tessinoise, 24e et très loin des meilleurs chronos ce vendredi au terme de la descente du combiné alpin, a quitté l'aire d'arrivée la tête basse et sans s'arrêter auprès des médias. Elle s'en est allée un peu comme une artiste qui aurait compris tout à coup que sa place est désormais ailleurs que sous un grand chapiteau. Quelle drôle de saison pour cette athlète habituée à briller au-devant la scène, sous les projecteurs.

Selon son entourage, la Luganaise, seulement neuvième lors du super-G de mardi alors qu'elle a si souvent brillé dans «sa» discipline de prédilection, souffrirait d'un petit refroidissement. Voilà qui expliquerait ce gros retard vendredi en descente sur les vraies descendeuses, mais aussi et surtout par rapport aux pures techniciennes comme Wendy Holdener (5e), Petra Vhlova (8e) et Federica Brignone (6e) qui lui ont pris une bonne seconde.

Selon le responsable de la communication de Swiss Ski, cette épreuve de vitesse du combiné ne comptait pas pour les sélections internes de la descente de dimanche. Que les quatre candidates étaient, pour lui, déjà connues. Certes. Mais c'était oublier les bonnes performances de Wendy Holdener sur cette piste d'Are. Or la Schwytzoise a finalement décidé de ne pas changer ses plans et décidé de ne pas prendre le départ dimanche. Elle préfère garder son influx pour les épreuves qui arrivent. Voilà qui enlève une épine du pied à Swiss-Ski. Car, partant du principe que Corinne Suter, déjà médaillée de bronze en super-G, était très à son aise sur cette neige, cela se serait joué entre Jasmine Flury, Johana Haehlen et... Lara Gut-Behrami pour les deux derniers tickets. Qu'aurait fait le sélectionneur? Un crime de Lèse-Majesté a certainement été évité.

Les dirigeants de Swiss-Ski n'auront donc pas à écarter une compétitrice toujours capable de réussir un gros coup le jour J d'un grand événement au profit d'une autre Suissesse qui a mérité sa place cette saison mais qui ne fera de toute manière pas mieux qu'un 17e ou un 20e rang. La question ne se pose plus. A moins que Lara Gut-Behrami ne décide d'elle même de tirer sa révérence. Ce qui est peu probable...

Ton opinion