Publié

Présidentielle françaiseHollande garde l'avantage par sa gestuelle rassurante

Selon le spécialiste du langage corporel Rabah Aiouaz, Nicolas Sarkozy n'a pas réussi à mettre KO son rival socialiste qui a souvent pris l'avantage sur le président sortant lors du débat télévisé de mercredi soir.

par
Christine Talos

«Ce duel était à l'image d'un match de boxe. Pour prendre l'ascendant sur François Hollande, Nicolas Sarkozy aurait dû lui balancer des uppercuts. Or, il a seulement réussi à gagner des points.» C'est ainsi que le synergologue Rabah Aiouaz, spécialiste du comportement non verbal, résume le duel télévisé qui a opposé mercredi soir les deux finalistes du second tour de la présidentielle.

Pour ce spécialiste du comportement non verbal qui a décrypté la gestuelle des deux duellistes, le président sortant a asséné de nombreux coups, sans jamais faire vraiment mouche. «Même s'il s'est montré plus calme que d'habitude, son corps n'a jamais cessé de gesticuler dans tous les sens, signe qu'il cherchait la solution pour déstabiliser son adversaire, sans jamais la trouver», estime-t-il. Son regard partait aussi dans tous les sens, ce qui renforce son sentiment que le président tentait en vain de faire mouche.

Votre opinion