Actualisé 29.10.2019 à 05:39

AsieHong Kong: Joshua Wong privé d'élections

L'un des chefs du mouvement pro-démocratie à Hong Kong a annoncé mardi que sa candidature aux élections locales avait été invalidée.

1 / 119
Donald Trump a annoncé vendredi qu'il souhaitait mettre fin aux exemptions accordées à Hong Kong dans le cadre de sa relation spéciale avec les États-Unis désormais remise en cause. (29 mai 2020)

Donald Trump a annoncé vendredi qu'il souhaitait mettre fin aux exemptions accordées à Hong Kong dans le cadre de sa relation spéciale avec les États-Unis désormais remise en cause. (29 mai 2020)

Keystone
«Mécontent» face à l'intention de Pékin de priver Hong Kong de son autonomie, le président américain a promis mardi une riposte imminente. (26 mai 2020)

«Mécontent» face à l'intention de Pékin de priver Hong Kong de son autonomie, le président américain a promis mardi une riposte imminente. (26 mai 2020)

Keystone
Les manifestants ont scandé des slogans de la mouvance pro-démocratie avant d'être dispersés par les tirs lacrymogènes de la police anti-émeute. (Dimanche 24 mai 2020)

Les manifestants ont scandé des slogans de la mouvance pro-démocratie avant d'être dispersés par les tirs lacrymogènes de la police anti-émeute. (Dimanche 24 mai 2020)

AFP

Joshua Wong, figure du mouvement pro-démocratie à Hong Kong, a annoncé mardi que sa candidature aux prochaines élections locales avait été invalidée, alors que l'ex-colonie britannique vit sa pire crise politique depuis sa rétrocession à Pékin en 1997.

«Je condamne fortement le fait que le gouvernement se livre à un filtrage politique et à de la censure, et me prive de mes droits politiques», a déclaré l'étudiant en science politique de 22 ans dans un communiqué sur sa page Facebook.

Joshua Wong, qui fut en 2014 le visage du «Mouvement des parapluies» qui avait paralysé le centre de la ville pendant plus de deux mois, a indiqué qu'un responsable des élections de novembre avait jugé que sa candidature n'était pas valable.

Droit à «l'autodétermination»

Un porte-parole du gouvernement a indiqué que ce rejet s'expliquait par le fait que Joshua Wong ait défendu le droit à «l'autodétermination» de Hong Kong, qui est contraire à l'esprit de la Loi fondamentale, la «mini-constitution» de l'ex-colonie britannique. «Le candidat ne respecte pas les prérequis fixés par les lois électorales compétentes», a déclaré ce porte-parole.

Hong Kong connaît depuis le début de juin des actions et manifestations quasi quotidiennes pour dénoncer le recul des libertés et l'ingérence grandissante de la Chine dans les affaires de sa région semi-autonome, mais exiger aussi des réformes démocratiques.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!