«Amour censure» - Hoshi raconte les terribles agressions lesbophobes dont elle a été victime
Publié

«Amour censure»Hoshi raconte les terribles agressions lesbophobes dont elle a été victime

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, lundi 17 mai, la chanteuse a livré un récit glaçant dans l’émission «Ça fait du bien», sur Europe 1.

«Ce titre est né parce que je me suis fait agresser deux fois, quand j’étais jeune, dans ma petite ville à Saint-Quentin-en-Yvelines», a-t-elle raconté au sujet de sa chanson «Amour censure».

«Ce titre est né parce que je me suis fait agresser deux fois, quand j’étais jeune, dans ma petite ville à Saint-Quentin-en-Yvelines», a-t-elle raconté au sujet de sa chanson «Amour censure».

Capture d’écran Europe 1

Hoshi a dévoilé sur Europe 1 l’origine de sa chanson «Amour censure», puisée dans son vécu personnel. Une histoire personnelle tragique, puisqu’elle a été agressée à deux reprises à cause de son orientation sexuelle.

«Ce titre est né parce que je me suis fait agresser deux fois, quand j’étais jeune, dans ma petite ville à Saint-Quentin-en-Yvelines. Je me suis fait éclater par terre, deux fois», dévoile-t-elle, expliquant que les attaques lesbophobes qu’elle a vécues venaient de personnes qu’elle connaissait.

«Laissée pour morte»

«D’abord par une fille de mon collège qui trouvait que j’avais l’air lesbienne. Et la deuxième fois par une de ses amies qui m’a laissée pour morte devant chez ma grand-mère», poursuit-elle.

Par ailleurs, si Hoshi a porté plainte, la justice n’a, semble-t-il, pas été à la hauteur. «Elle a eu un rappel à la loi. Donc ça n’a servi à rien. Et en plus, je la recroisais tous les jours», explique la chanteuse.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion