Actualisé 04.03.2014 à 14:44

TourismeHotelplan est parvenu à réduire sa perte opérationnelle

En affichant une perte opérationnelle de 4 millions de francs, après un déficit de 25,9 millions un an plus tôt, le groupe Hotelplan a nettement amélioré sa rentabilité au terme de l'exercice 2012/2013, clos fin octobre.

Le voyagiste de Migros affiche une perte opérationnelle de 4 millions de francs, après un déficit de 25,9 millions un an plus tôt, en dépit de la faillite de Hello, de la restructuration en Italie et de la crise politique en Egypte.

Les progrès sont le résultat de la bonne performance d'Hotelpan au Royaume-Uni et, précisément, du redressement de la situation en Italie, a indiqué le voyagiste mardi devant la presse à Glattbrugg (ZH). Pour le numéro deux suisse du voyage, il s'agit néanmoins du cinquième exercice d'affilée dans le rouge.

Comme annoncé en janvier, le chiffre d'affaires s'est tassé de 6% à 1,13 milliard de francs, en raison du déclin attendu de 30% des ventes de Hotelplan Italia, à 75,8 millions d'euros (92 millions de francs), et de la vente d'Ascent Travel en Russie. En revanche, Hotelplan UK a accru ses revenus de 8,3% à 196,6 millions de livres (290 millions de francs).

La faillite de Hello pèse

Après la faillite en octobre 2012 du transporteur Hello, Hotelplan Suisse a perdu quant à lui son principal partenaire. La déconfiture de la compagnie charter a grevé à hauteur de 3,4 millions de francs le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) de l'exercice sous revue.

Même après un nouveau départ avec la compagnie tchèque Travel Service Airlines, l'activité de tour opérateur ne s'est pas complètement remise. En outre, les troubles en Egypte et l'arrêt partiel des voyages vers cette destination ont pesé sur les volumes.

Malgré la bonne performance du côté des voyages d'affaires et du commerce en ligne, le chiffre d'affaires net d'Hotelplan Suisse s'est péjoré de 5,7% à 526,4 millions de francs. En raison de la morosité dans le domaine du balnéaire, l'EBIT a dégringolé de 78,7% à 2,1 millions.

Restructuration achevée en Italie

La restructuration dans la péninsule italienne s'est achevée sur une perte d'exploitation réduite de plus de moitié à 7,5 millions d'euros. Pour rappel, le groupe y a licencié les deux tiers du personnel et le retour à la rentabilité n'est pas escompté avant 2013/2014.

Thomas Stirnimann, directeur général d'Hotelplan, a de nouveau insisté sur le potentiel de la filiale italienne, positionnée dans le haut de gamme. «Nous avons fait nos devoirs», a-t-il souligné, tout en relevant que les conditions de marché y demeurent difficiles.

Sur les autres fronts, Interhome, le spécialiste de la location de maisons de vacances, a étoffé ses ventes et sa rentabilité. Après la reprise en novembre de l'intégralité de l'allemand Inter Chalet Ferienhaus, Hotelplan attend se renforcer dans ce secteur. Quant à l'agence en ligne Travelwindow, elle affiche un EBIT à l'équilibre, après une perte de 2,3 millions précédemment.

Plutôt positif pour l'avenir

Le nouvel exercice a bien démarré, avec des ventes en hausse de 6,7% à 16,6 millions de francs dans l'activité de tour opérateur pour la période de novembre à fin février, annonce Thomas Stirnimann. Le directeur se montre «plutôt positif» pour l'exercice en cours. Mais les intempéries cet hiver en Angleterre ont fortement impacté les réservations et la prudence reste de mise quant à l'Egypte et à la Tunisie.

La semaine dernière, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a notamment actualisé ses avertissements en raison «de menaces terroristes concrètes contre les lieux touristiques». Dans la foulée, Hotelplan, à l'instar de Kuoni et de TUI, a suspendu ses offres vers Charm el-Cheikh.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!