Astronomie - Hubble photographie une étonnante épée dans l’espace
Publié

AstronomieHubble photographie une étonnante épée dans l’espace

Le télescope a capturé cette semaine cette image qui est en fait celle de deux jets émanant des pôles d’une étoile en formation.

par
Michel Pralong
L’étoile est au niveau de la «garde de l’épée», la partie orange de l’image. Garde qui, en fait, se prolonge beaucoup, mais on distingue mois cette partie que le côté «lame».

L’étoile est au niveau de la «garde de l’épée», la partie orange de l’image. Garde qui, en fait, se prolonge beaucoup, mais on distingue mois cette partie que le côté «lame».

NASA

Magnifique photo que celle prise cette semaine par le toujours vaillant télescope spatial Hubble. On croirait voir une titanesque épée à la lame bleue et à la garde et la poignée orange. Il s’agit en fait d’un phénomène appelé objet Herbig-Haro.

Il se produit parfois chez les très jeunes étoiles en formation. Il s’agit de nébulosités qui se forment lorsque deux jets de gaz ionisés libérés par la planète à ses pôles partent dans des directions opposées et entrent en collision à plusieurs centaines de kilomètres par seconde avec des nuages de gaz et de poussière environnants.

Cet objet-là, appelé HH111 (pour Herbig-Haro) se trouve à environ 1300 années-lumière de la Terre dans la constellation d’Orion, nous renseigne ZME Science. Il est enfermé dans un nuage moléculaire cométaire appelé L1617. Quant à la jeune étoile, elle est désignée par cette identification: IRAS 05491+0247.

Découverts à la fin du XIXe siècle

Les premiers astronomes à étudier vraiment ces phénomènes, découverts à la fin du XIXe siècle, ont été Guillermo Haro et George Herbig, qui travaillaient séparément dessus à la fin des années 1940.

Lorsqu’ils s’éloignent de leur étoile, les objets HH évoluent avec une luminosité qui varie sur des périodes de quelques années seulement. Ce qui fait que l’on peut observer des formes assez différentes, comme cette épée, qui reste exceptionnelle. Quelques centaines d’objets HH ont été recensés, mais il en existe certainement des centaines de milliers.

Votre opinion