Danemark: Huit ans de prison pour une affaire de tous les superlatifs
Publié

DanemarkHuit ans de prison pour une affaire de tous les superlatifs

Un tribunal danois a condamné jeudi une Lituanienne qui avait tenté de blanchir près de 4 milliards de francs.

La Lituanienne âgée de 49 ans avait passé par la branche estonienne de la plus grande banque danoise, la Danske Bank.

La Lituanienne âgée de 49 ans avait passé par la branche estonienne de la plus grande banque danoise, la Danske Bank.

REUTERS

Un tribunal danois a condamné jeudi une femme à huit ans de prison pour avoir tenté de blanchir près de 4 milliards de francs, la plus grande affaire du genre dans l’histoire du pays. L’accusée, une Lituanienne de 49 ans, avait reconnu les faits devant les policiers, a précisé le parquet général danois dans un communiqué.

Entre décembre 2008 et mars 2016, près de quatre milliards de francs ont été injectés dans une série de sociétés ayant toutes des comptes dans la branche estonienne de la plus grande banque danoise, la Danske Bank. «C’est le plus gros montant que nous ayons jamais vu dans une affaire de blanchiment d’argent devant un tribunal au Danemark», a déclaré la procureure spéciale Lisette Jorgensen dans un communiqué, ajoutant que le montage était bâti autour de 40 sociétés en commandite danoises.

Peine cumulée

Experte en la matière, l’accusée «a permis aux sociétés de faire circuler de l’argent dans le but de cacher son origine frauduleuse», a ajouté la procureure. D’après le parquet, il y avait deux autres accusés dans cette affaire: une femme de 49 ans d’origine russe, détenue après avoir été extradée du Royaume-Uni en décembre 2021, et un Lituanien de 56 ans vivant au Danemark.

La Lituanienne avait déjà été condamnée à 3 ans et 11 mois de prison pour blanchiment dans une autre affaire. Mais le tribunal a indiqué jeudi que la peine de huit ans de prison couvrait les deux condamnations.

Banque ébranlée

L’affaire examinée jeudi est liée à un scandale plus vaste impliquant la Danske Bank, ont précisé les procureurs. La Danske Bank continue de se remettre après avoir été visée par plusieurs enquêtes criminelles dans plusieurs pays à propos de 200 milliards de francs passés qui ont circulé dans sa branche estonienne entre 2007 et 2015, et concernant 15’000 clients étrangers, la plupart russes.

(AFP)

Votre opinion