13.10.2020 à 11:19

ValaisHuit millions pour des fouilles archéologiques à Naters

Un crédit de huit millions de francs pour réaliser notamment des fouilles archéologiques d’urgence dans un habitat du Néolithique moyen découvert à Naters a été validé mardi par le Grand Conseil valaisan.

Des archéologues ont mis au jour à Naters un habitat du Néolithique moyen (période allant de 3700 à 3550 av. J.-C.) dans le cadre du début de l’agrandissement du home Saint-Michel. (Photo d’illustration)

Des archéologues ont mis au jour à Naters un habitat du Néolithique moyen (période allant de 3700 à 3550 av. J.-C.) dans le cadre du début de l’agrandissement du home Saint-Michel. (Photo d’illustration)

KEYSTONE

Le Grand Conseil valaisan a accepté mardi d’octroyer un crédit d’engagement de huit millions de francs afin de réaliser des fouilles archéologiques d’urgence à Naters. Cette somme couvre aussi l’étude des vestiges découverts.

Les députés ont accepté à l’unanimité de soutenir l’octroi de ce montant. Le PDC du haut a toutefois précisé qu’il ne s’y opposait pas afin de ne pas retarder le chantier de construction sur lequel les découvertes ont été faites. Le crédit, réparti sur six ans entre 2021 et 2026, a été attribué au budget 2021 de l’Office de la Culture via le fonds de l’archéologie.

Une demande de classement d’importance nationale a aussi été déposée auprès de la Confédération. Si elle était accordée, une aide fédérale d’environ 25% du montant, soit 2 millions de francs pourrait être attribuée.

Calendriers parallèles

Des archéologues ont mis au jour à Naters un habitat du Néolithique moyen (période allant de 3700 à 3550 av. J.-C.) dans le cadre du début de l’agrandissement du home Saint-Michel à Naters. S’étalant sur quelque 2500 m2, il s’agit de la plus importante découverte du genre jamais réalisée dans le Haut-Valais.

Outre cette expansion, le projet de construction comprend la création de plusieurs autres infrastructures en lien, dont un parking souterrain, une crèche ainsi que deux bâtiments de cinq étages. Les calendriers du chantier et celui des fouilles seront liés afin que leurs travaux se fassent en parallèle.

Des analyses ont déjà été effectuées sur une surface de 100 m2 entre février et mars dernier, a rappelé la conseillère d’État en charge de la culture Esther Waeber-Kalbermatten. Cette zone ayant été fouillée, «les travaux d’agrandissement du home peuvent se poursuivre», a-t-elle illustré, souhaitant que cette manière de faire, main dans la main avec le maître d’ouvrage, soit étendue au reste de la surface à analyser.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!