Omnisports – Humeur: en F1, l’invention du suspense
Publié

OmnisportsHumeur: en F1, l’invention du suspense

Les autres sports, s’ils tendent à l’allégresse planétaire, feraient bien de s’inspirer de la Formule 1.

par
Jean Ammann
Max Verstappen: champion du monde 2021, une joie légitime.

Max Verstappen: champion du monde 2021, une joie légitime.

keystone-sda.ch

L’enthousiasme de mes congénères me déprime: comment peut-on parler – attention, ouvrez les guillemets! – «d’un des plus grands moments de sport», parce que Max a devancé Lewis? Petite précision, j’ai appris jeudi soir, grâce à un spécialiste de la Formule 1, que dans le milieu, on appelle les pilotes par leur prénom, «c’est comme ça», a dit le spécialiste sur L’Équipe TV. Donc, dimanche, dans le dernier tour du dernier Grand Prix, à Abu Dhabi, Verstappen (Max) a devancé Hamilton (Lewis) et il s’est adjugé le titre mondial. Un orgasme parcourt le monde: il s’est passé quelque chose en Formule 1.

Pour qu’advienne ce simulacre d’événement, il a fallu arrêter la course, faire sortir les voitures intercalées entre Lewis et Max, retrancher les 11 secondes qui étaient l’avance que Lewis avait au moment de l’interruption, mettre des nouveaux pneus à la voiture de Max pendant que Lewis rongeait ses freins et ses gommes en attendant les décisions d’un directeur de course atermoyant. Ensuite, moyennant ces véniels ajustements au suspense, Max a doublé Lewis. Hosanna.

À la 106e du temps réglementaire

Les autres sports, s’ils tendent à l’allégresse planétaire, devraient s’inspirer de la Formule 1. En vrac, quelques idées pour restaurer la notion de suspense: au départ du 3000 m steeple, les Kényans devraient être obligés de courir avec des palmes aux pieds; sur 100 m, les Jamaïcains couraient le 110 m/haies; en hockey, la cage des Canadiens serait plus grande, celle de leurs adversaires plus petite; en basket, les Américains n’auraient le droit d’aligner que des Blancs; au ping-pong, les Chinois qui sont droitiers joueraient de la main gauche, et inversement (les Chinois ambidextres seraient interdits de compétition); en football, chaque fois que le Qatar serait mené au score, l’arbitre prolongerait la rencontre jusqu’à l’égalisation…

Que dis-je? Mais nous y sommes déjà: mercredi, le match Qatar-Algérie s’est joué jusqu’à la 108e minute, le Qatar ayant égalisé à la 96e minute du temps réglementaire; finalement, l’Algérie a marqué sur penalty à la 106e (soit deux minutes seulement avant le coup de sifflet final). J’entends déjà le chœur des enthousiastes crier à l’un des plus grands moments de sports jamais vécus.

Votre opinion