Hockey sur glace - Humeur: le No 13 de la Suisse va marquer après 13’13
Publié

Hockey sur glaceHumeur: le No 13 de la Suisse va marquer après 13’13

Ces derniers jours, des résultats surprenants étaient écrits dans une logique chiffrée. Et si on appliquait le schéma à l’équipe helvétique avant son quart de finale contre l’Allemagne au Mondial de Riga?

par
Emmanuel Favre
Nico Hischier, c’est écrit?

Nico Hischier, c’est écrit?

Claudio Thoma/freshfocus

«Jamais deux sans trois.» Croyez-vous à cet adage? Moi oui. Ou plutôt, j’ai envie d’y croire à une période où les verdicts sportifs trouvent leurs racines dans des chiffres qui confinent au surnaturel.

Je l’admets sans rougir. Je ne suis pas toujours - voire carrément pas souvent - objectif lorsque deux escouades sont en action: le Canadien de Montréal en NHL et l’équipe de Suisse dans un tournoi qui compte. Et quand un joueur est en uniforme: Nico Hischier (pour autant qu’il ne soit pas opposé aux Habs, évidemment).

Ces derniers jours, outre-Atlantique, le Canadien a écrit deux chapitres complètement inouïs, dont l’issue provoque des maux de tête aux apôtres des statistiques avancées.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’équipe de la métropole québécoise fait face à l’élimination dans sa série du premier tour des play-off contre Toronto (2-3). Au Centre Bell, elle sauve le puck de série grâce à une réussite de Jesperi Kotkaniemi dans la première prolongation (3-2).

Le jeune joueur de centre finlandais arbore le No 15.

Il allume la lampe après 15’15 de temps supplémentaire.

A l’occasion de sa 15e minute de jeu.

Dans son 15e duel éliminatoire.

Sur le 15e tir de l’overtime.

Dans la nuit de dimanche à lundi, le club entraîné par Dominique Ducharme fait office d’outsider dans l’acte VII sans lendemain. Au Scotiabank Arena de la Ville-Reine, il crée la surprise grâce à une performance de haut vol de Carey Price.

Le gardien britanno-colombien porte le No 31.

Il fait face à 31 lancers.

Son équipe s’impose 3-1.

Remporte la série après avoir été menée 3-1.

Le 31 mai.

«Jamais deux sans trois», qu’on disait…

Jeudi, à Riga, l’équipe de Suisse disputera son quart de finale du Championnat du monde contre l’Allemagne.

Vous l’aurez lu ici en premier: le team de Patrick Fischer se faufilera dans le carré d’as du tournoi grâce à un succès 1-3 (ok, la Suisse reçoit l’Allemagne, mais faisons comme si…).

Le but de la victoire sera marqué par Nico Hischier, le porteur du No 13.

Après 13’13 dans la troisième période.

A 17h13.

Dans sa 13e minute de jeu à égalité numérique.

Sur son 13e lancer dans un duel éliminatoire d’un Mondial.

Bon, il y a un autre adage. Qui dit: «Deux c’est assez, trois c’est trop»…

Votre opinion