Football - Humilié par YB, Sion n’a pas existé au Wankdorf

Actualisé

FootballHumilié par YB, Sion n’a pas existé au Wankdorf

À Berne, le visiteur, qui n’a toujours pas inscrit de but en 2022, a subi une correction (0-6). À moins de deux semaines de la reprise, les Valaisans sont tout sauf prêts.

par
Nicolas Jacquier
Paolo Tramezzani, l’entraîneur sédunois, sur le bord de la touche face à Lausanne le 19 décembre.

Paolo Tramezzani, l’entraîneur sédunois, sur le bord de la touche face à Lausanne le 19 décembre.

Pascal Muller/freshfocus

À Berne, Sion a été fidèle à la tradition voulant qu’il ne s’impose jamais au Wankdorf contre YB, à l’exception notoire des finales de Coupe de Suisse. Maudit dans la capitale où il n’a plus gagné en championnat depuis le 17 août 1996, le club valaisan, qui restait sur 30 défaites et 5 nuls, a encaissé ce mardi en fin de journée une véritable déculottée pour sa nouvelle tentative de briser la série infernale. La claque reçue a beau être amicale et sans conséquence au classement, elle fait mal.

Face au quadruple champion de Suisse en titre, Sion s’est borné à respecter à la lettre le caractère amical d’un rendez-vous qui allait tourner à la débandade de visiteurs peu concernés. Une équipe (cet YB impressionnant de justesse technique) en voulait, une autre, peu présente, pas trop…

Déjà défait trois jours plus tôt contre Servette en France voisine, Sion n’a rien montré de très rassurant. En 105 minutes de jeu, il ne s’est pas ménagé une seule occasion cadrée digne de ce nom, au terme d’une action pensée et construite. À moins que cette occasion-là nous ait échappé. En fin de partie, on notera toutefois un déboulé de Karlen qui aurait pu déboucher sur le premier but valaisan de 2022.

Avec Berardi

Dans un match disputé dans un format plutôt inhabituel une mi-temps classique de 45 minutes suivie de deux périodes de 30 minutes chacune –, le visiteur s’est présenté avec Gaetano Berardi (33 ans), titularisé en défense centrale aux côtés de Ndoye. Resté sans club depuis l’été dernier et son départ de Leeds où il avait disputé 157 matches sous le maillot des Peacocks sous la houlette de Marcelo Bielsa, l’Italo-Suisse avait déjà disputé une mi-temps ce week-end contre les Grenat à Évian.

L’ouverture du score devait tomber sur balle arrêtée, à la suite d’un coup franc direct de 23 mètres magistralement transformé par Sulejmani avec la complicité de la barre (16e). Sur un contre bernois initié après un corner valaisan mal négocié, il fallait ensuite un sauvetage de Fickentscher devant Elia pour empêcher YB de voir double (28e). Lors de la seule vraie mi-temps de l’après-midi, la production offensive du FC Sion allait se limiter à deux frappes lointaines non cadrées (dont l’une de Grgic) et à un essai d’Adryan contré.

Quatre buts en 420 secondes

Dès la reprise, un effort solitaire de Joël Monteiro permettait à l’ancien attaquant du Stade-Lausanne-Ouchy de signer son deuxième but sous la tunique d’YB, faisant admirer au passage sa pointe de vitesse. Dans une deuxième période à sens absolument unique, une bourde de Fickentscher, contrôlant mal une passe en retrait, profitait à Sierro avant qu’Aebischer ne sale encore davantage l’addition devant une défense alors déjà aux abonnés absents. Dans la foulée, Nsame y allait de sa réussite personnelle, imité ensuite par Aebischer, permettant à YB d’inscrire quatre buts en l’espace de 420 secondes. Visiblement, les hommes de Tramezzani n’avaient ni l’envie de se faire violence ni la volonté d’éviter une déroute amicale…

Avant d’accueillir Grasshopper le 30 janvier pour la reprise du championnat, Sion devrait disputer un troisième match de préparation contre un adversaire restant à désigner. Au sein d’une formation apparue en perdition et sans repères, il reste semble-t-il plus que des détails à régler. On se gardera certes de jugements trop hâtifs compte tenu des charges d’entraînement parfois différentes durant cette période de préparation, il n’empêche que la «performance» proposée par le FC Sion a globalement de quoi inquiéter. Sauf à avoir très bien caché son jeu…

YB - Sion 6-0 (1-0, 5-0, 0-0)

Ton opinion