Publié

Hockey sur glaceHuras: «Je ne comprends pas mon licenciement»

Congédié par Lugano même si son contrat courait jusqu'en 2014, l'entraîneur ontarien est amer.

par
Emmanuel Favre
Larry Huras est en colère après son licenciement.

Larry Huras est en colère après son licenciement.

Keystone

Larry Huras, comprenez-vous la décision du conseil d'administration du HC Lugano?

Non.

L'acceptez-vous?

Non.

Pourquoi?

J'ai demandé qu'il me donne une bonne raison de me virer. Je ne l'ai pas reçue.

Une élimination en quarts de finale des play-off contre Zoug (4-3) peut-être?

Ecoutez, si, dans une ligue équilibrée, une défaite 4-3 en quarts de finale est un échec, je n'ai pas la même définition du sport que mes ex-dirigeants.

On vous sent particulièrement fâché…

C'est vrai, mais je devrais me calmer car j'ai battu un record.

Ah oui?

J'ai tenu 17 mois à la tête d'un club qui a consommé douze entraîneurs depuis 2006.

Champagne?

Non, quand même pas…

Vous avez un contrat jusqu'en 2014 avec Lugano. Qu'allez-vous faire d'ici-là? Sauter sur la première offre?

Non, je pense que je vais prendre une année sabbatique. Voilà quatre ans qu'un de mes fils joue pour l'Université de Salt Lake City et je ne l'ai jamais vu à l'œuvre. Je crois que le temps est venu de redéfinir des priorités dans ma vie.

Vous ne coacherez donc pas les Langnau Tigers contre le Lausanne HC dans la série de promotion-relégation?

Non, je vous le promets. D'ailleurs, mon vol est réservé: lundi, je rentre en Amérique du Nord.

Ton opinion