Publié

Hockey sur glaceHuras: «L'écart n'était pas si conséquent»

Au terme de l'acte I remporté par Lugano à FR Gottéron, l'entraîneur des Tessinois se confie sur les clés de cette victoire.

par
Thomas Dayer

Larry Huras, combien d'heures de vidéos de FR Gottéron avez-vous visionnées pour parvenir à livrer un si bon combat tactique?

Avec toute mon équipe, on a beaucoup observé FR Gottéron. Mais nous nous connaissions déjà bien. (Sourire.) Et je suis sûr que Hans, avec son équipe, a aussi visionné beaucoup de vidéos de Lugano. Lors de cet acte I, l'écart n'était pas si conséquent. Nous avons seulement eu un peu plus de chance.

Mais vous avez quand même donné l'impression d'avoir beaucoup progressé en regard de la saison régulière.

En fin de saison régulière, nous n'avons pas été si mauvais! Nous avons gagné 4-0 à Zurich, 1-0 à Zoug, nous avons présenté du bon jeu. Aujourd'hui à Fribourg, il est vrai que ce n'était peut-être pas si beau, mais c'était efficace. Cela dit, ce n'était qu'un match, et ce n'est qu'une victoire. Nous avons le droit de fêter un tout petit peu, mais pas beaucoup.

Car il y eut tout de même quelques instants où vous avez subi…

C'est vrai. FR Gottéron a notamment très bien commencé son match. Nous avons bien protégé Benjamin (Conz), qui a rendu une bonne fiche. Quelques revirements ont toutefois entaché notre jeu. Mais les buts de Reuille (0-1) et de Romy (1-3) ont décidé de l'issue du match.

En saison régulière, vous n'aviez jamais réussi à gagner ici. C'est donc un bon présage, non?

La saison régulière ne compte plus. La saison régulière n'est qu'une préparation aux play-off.

Un point d'interrogation enrobait la qualité de votre défense. Vous avez semblé porter le même jugement sur celle de FR Gottéron, la mettant sous pression en permanence...

Les deux équipes se ressemblent, les philosophies des deux entraîneurs se ressemblent aussi. Le but de chacun est de mettre la défense de l'autre au maximum sous pression. Dans les dernières minutes, c'est nous qui avons subi. Pas eux.

Reste que vous êtes venus prendre l'avantage de la glace…

Dans le hockey moderne, l'avantage de la glace n'existe plus. Certaines équipes jouent même mieux sur la route que chez elles. Autrefois, avec les déplacements qui étaient parfois plus inconfortables, cela jouait un rôle. C'est moins le cas aujourd'hui.

Ton opinion