Publié

MusiqueHyphen Hyphen: «On a envie de tout killer!»

Aujourd'hui, le groupe sort «HH», un deuxième album qui pulse. Rencontre avec les Niçois, qui visent désormais le monde.

par
Caroline Piccinin
Rencontre avec ce trio explosif.

Rencontre avec ce trio explosif.

Maxime Schmid

«En février 2016, ceux qui ne les connaissaient pas encore découvraient Hyphen Hyphen sur la scène des Victoires de la musique le temps d'une interprétation explosive du single «Just Need Your Love.» Voici comment commence la biographie du groupe envoyée par sa maison de disques. Seulement, nous, on les suivait déjà, les petits choux du Sud! C'est qu'on les avait interviewés à l'été 2015 alors qu'ils jouaient à Rock Oz'Arènes, leur toute première date en Suisse. Cet été-là, Santa, la chanteuse, nous expliquait avoir doublé le mot hyphen, qui signifie «trait d'union» en anglais pour «prendre plus de place sur les affiches et être un lien qui tend à quelque chose d'universel et de fédérateur».

Des crédits qui claquent

Fédérateurs, ils le sont par le biais de leur musique, à l'image du titre «Closer To You» que la firme Armani avait choisi dans une pub pour un parfum. Mais ce qui nous intéresse en arrivant dans le lobby d'un hôtel lausannois, c'est de savoir comment ils ont évolué et se sentent à l'aube de la sortie de ce deuxième opus, qui s'est fait sans Zac, le batteur de leurs débuts. Adam nous glisse: «On a commencé la musique à la sortie du lycée et Zac avait simplement envie d'essayer d'autres choses.» À l'unisson, les trois nous disent que tous sont restés potes. Alors qu'ils sont fraîchement Parisiens, on leur demande comment ça se fait qu'ils aient enregistré «HH» dans le studio d'Air. «On avait une vraie envie de le faire à Paris et ce studio était le lieu idéal, pour l'urgence que l'on voulait créer», développe Santa, avant de reprendre: «On a rencontré Jean-Benoît (Dunckel, moitié du duo Air, ndlr) ensuite et on s'est marré d'avoir fait de leur studio le nôtre, parce que c'était la première fois qu'ils laissaient un autre groupe l'utiliser.» Et si Air – dont la réputation n'est plus à faire – a laissé faire ces jeunes-là, c'est aussi peut-être parce qu'ils savaient qu'au crédit du disque, en plus de la rage de vaincre du groupe, des noms tels que Guy Roche (coach vocal notamment de Céline Dion et de Beyoncé), Maxime Leguil (mixeur de Justice et de Radiohead) et Vlado Meller (qui fait le mastering pour Kanye West ou Ibeyi) étaient de la partie.

Un son hyperinternational

«Tous ces gens ont bossé avec des artistes qui nous parlent. Au niveau production, c'était exactement ce que l'on voulait: faire de grands écarts sur des monstres prod. Il y a beaucoup d'influences hip-hop dans ce disque. On a envie de tout killer», explique Santa, qui exulte quand on lui dit avoir trouvé leur single «KDN» très international. La chanteuse précise: «Merci! D'ailleurs, avec cette chanson, on traite une nouvelle facette de nos personnalités.» Zac l'interrompt: «Il y a un truc autodestructeur dans ce morceau. Un truc d'une personne qui s'oublie et se laisse aller à l'ivresse pour passer au-delà d'une déception.» «Une anesthésie avec style», continue Santa. Une phrase qu'Adam et Line approuvent en riant, et la seconde d'ajouter: «On a voulu ne faire aucun compromis et être totalement libres de tout.»

Un album qui contient justement de tout: du chill «sassy» au r'n'b ou à l'electro. On adore la power balade romantique «The Way To Stay» et l'hymne clubbing «Be High With Me», qui marque un vrai pas entre le premier et le deuxième disque du groupe. Santa conclut en précisant: «On reste très fiers du premier disque, car il nous a amenés là où on en est aujourd'hui, mais ce que l'on aime avec «HH», c'est qu'il peut vivre tout seul, en dehors de la scène.» Seulement, ce qui fait une grande partie de la réputation d'Hyphen Hyphen, c'est justement des concerts hyper­énergiques. Ils nous rassurent: «Outre l'intensité que ça va demander et que ça va donner sur scène, on s'entraîne d'ailleurs avec des coaches sportifs pour ça: on vous l'assure, on va sauter encore plus haut!»

Ton opinion