Publié

La chronique de Fred & Fluck«IAM, des clowns un peu rappés»

Tous les jours, la chronique de Fred & Fluck met le doigt, le pied, l'œil ou l'oreille dans les petites et grandes anecdotes des festivals de l'été.

par
Fred Valet
Yvain Genevay

Il y a quelques semaines, j’ai traîné ma fille jusqu’aux gesticulations d’un clown qui gonflait des ballons avec sa bouche et les parents avec ses mauvaises blagues. Il y avait des couleurs, des déguisements, des numéros parfois un peu grippés et de la musique à trémolos pour tout bruit de fond. Les mioches rigolaient. La mienne aussi. Je ne pouvais pas trop lui en vouloir au type fatigué qui planquait son nez (d’un rouge imbibé) sous un autre nez (d’un rouge usé). Il avait rempli sa mission: occuper l’esprit de ma gamine avec des gaudrioles du dimanche.

Il y a deux jours, j’ai traîné une collègue jusqu’aux gesticulations d’IAM, qui gonflaient leur torse d’air et la moitié du Lab avec leur mauvais goût. Il y avait de la lumière, des déguisements, des numéros parfois un peu grippés et de la musique à trémolos pour tout bruit de fond. Les fans rigolaient. Ma collègue aussi. Je ne pouvais pas trop leur en vouloir aux types fatigués qui planquaient leur réputation (en péril) sous leur sens de l’humour (en péril).

Ils avaient rempli leur mission: raviver les souvenirs d’adolescence de ma collègue avec des gaudrioles du dimanche.

Votre opinion