01.01.2020 à 12:49

Football«Ibra» touchera, au bas mot, 200'000 francs par match

Le salaire de Zlatan Ibrahimovic - pour une demi-saison avec l'AC Milan - a été dévoilé par la presse. Il est carrément indécent.

von
Sport-Center
Pas belle, la vie, pour Zlatan Ibrahimovic?

Pas belle, la vie, pour Zlatan Ibrahimovic?

AFP

Zlatan Ibrahimovic et son ego exacerbé coûteront cher à l'AC Milan. Doux euphémisme. Selon le «Corriere dello Sport», l'attaquant suédois se verra gratifier d'un chèque de 3,5 millions d’euros nets (un peu moins de 4 millions de francs suisses) pour arborer les couleurs du club lombard jusqu'au terme de la saison.

Soit, et de loin, le plus gros salaire du contingent milanais, devant Gianluigi Donnarumma - lui aussi particulièrement bien loti - et les autres (Alessio Romagnoli, Lucas Biglia, Suso, Ante Rebic, Pepe Reina et Cie).

Ce chiffre, forcément, interpelle. On s'est donc amusé, c'est le terme, à faire quelques calculs... Admettons que l'AC Milan dispute encore une vingtaine de matches officiels cette saison, toutes compétitions confondues. Voilà qui mettrait le gourmand «Ibra» à 200'000 francs le match complet!

A 38 ans, il n'offre aucune garantie

Mais ça, c'est évidemment dans un monde de bisounours. Car à 38 ans, le fantasque Scandinave n'offre aucune garantie physique. Il pourrait également manquer quelques rendez-vous en étant - par exemple - suspendu, qui sait? Ou pour d'autres caprices dont il l'habitude de nous gratifier.

Les 200'000 francs par match se transformeraient alors en 300, 400, 500'000 francs... Autant aller au bout de l'indécence!

Le «Corriere dello Sport» a par ailleurs dévoilé d'autres chiffres liés à l'engagement de Zlatan Ibrahimovic. En cas de qualification européenne (l'AC Milan est actuellement 11e de Serie A), il bénéficierait d'un bonus de 500'000 euros. Et s’il dispute la moitié des matches au programme jusqu'à la trêve estivale, il rempilerait automatiquement pour une saison supplémentaire, avec un salaire annuel net de 6 millions d’euros garanti.

Le Suédois devra tout de même se soumettre à l'incontournable visite médicale - elle est prévue jeudi - avant de prendre rendez-vous avec son banquier.

Blaise Craviolini

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!