Publié

FOOTBALL«Ici, le président est comme un père pour les joueurs»

Vero Salatic a pris ses marques en Valais. Le nouveau No 8 du FC Sion a été officiellement présenté mercredi matin.

par
Nicolas Jacquier
Martigny
1 / 9
Vero Salatic s'est entraîné pour la première fois dans l'après-midi(KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Vero Salatic s'est entraîné pour la première fois dans l'après-midi(KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Keystone
Vero Salatic s'est entraîné pour la première fois dans l'après-midi

Vero Salatic s'est entraîné pour la première fois dans l'après-midi

Keystone
Vero Salatic s'est entraîné pour la première fois dans l'après-midi

Vero Salatic s'est entraîné pour la première fois dans l'après-midi

Keystone

Vero Salatic a obtenu ce qu'il désirait: le divorce, quitter GC et plus de 10 ans de fidélité au club zurichois, hormis une courte expérience à l'étranger en 2012, sous les couleurs d'Omonia Nicosie où il devait y côtoyer Demetris Christofi, son nouveau coéquipier en Valais.

Après avoir assisté la veille, depuis la touche, à l'entraînement de ses nouveaux petits camarades de jeu, Salatic a effectué ce mercredi en fin de matinée ses premiers pas - et surtout premières déclarations - en tant que joueur du FC Sion, à l'occasion de sa présentation officielle à la «Porte d'Octodure», son nouveau stamm.

«Je suis fier d'être ici et que toute cette histoire soit derrière moi, même si tout cela m'a rendu plus fort, explique le No 8 de Tourbillon. Le passé est passé, seul l'avenir compte. Sion représentait la meilleure solution, mais ce n'était pas la seule... Christian Constantin m'a convaincu. C'est une grande personnalité du football. Ici, j'ai vite compris qu'il se comportait comme un père pour tous les joueurs de Sion.»

Attentes élevées

Pour sa première prise de paroles, l'ex-milieu de terrain de GC s'est exprimé en allemand. «Mon français n'est pas encore extraordinaire, s'est-il excusé. Il me manque la pratique, mais cela va vite changer à partir d'aujourd'hui» (Rires).

Salatic sait que les attentes sont élevées à son sujet. «Sion possède un gros potentiel, l'équipe n'est pas à sa place. Je veux amener ma personnalité, sur et en dehors du terrain. Je faisais déjà ça à GC, avec les plus jeunes. Je me demande constamment qu'est-ce que l'on peut faire de mieux ensemble (...) Depuis la Suisse-alémanique, les médias n'écrivent que des choses négatives sur le FC Sion. Je veux montrer qu'un tel traitement est injuste, qu'il existe aussi beaucoup de choses positives.»

Le néo-Sédunois participera à son premier entraînement cet après-midi, à partir de 15h. Salatic devrait être titularisé dès samedi à Bâle. D'autant plus que Xavier Kouassi, le capitaine actuel, est suspendu. «De jolis débuts, commente-t-il sobrement. Je veux aider l'équipe à ramener quelque chose...»

Ton opinion