21.03.2019 à 13:59

Zimbabwe«Idai» a affecté plus de 200'000 personnes

Les effets du cyclone «Idai» sont plus importants qu'estimés auparavant, au Zimbabwe.

Le cyclone «Idai» frappe le Mozambique.

Environ 200'000 personnes ont été affectées dans une seule région du Zimbabwe, dont 90% ont été très endommagés, a dit jeudi à Genève le Programme alimentaire mondial (PAM).

Ces personnes de la région de Chimanimani, dans l'est du pays, auront besoin d'une assistance alimentaire d'urgence pour trois mois, disent ces données encore préliminaires. D'autres régions ont été touchées, mais dans une moindre importance, a aussi estimé devant la presse un porte-parole.

La précédente estimation s'élevait à 15'000 personnes affectées. De son côté, la radio-télévision d'Etat ZBC a revu à la hausse le bilan des tués, désormais à 139. Dans les trois pays victimes du cyclone, le Zimbabwe, le Mozambique et le Malawi, la difficulté reste l'accès aux zones inondées.

«Il faut bien davantage»

Au Mozambique, le gouvernement mentionne 600'000 habitants touchés, mais le PAM estime que ce chiffre va augmenter et se prépare à assister peut-être jusqu'à près de trois fois plus de personnes. Le nombre de tués dépasse les 210. De nombreuses personnes sont encore réfugiées sur des habitations. Le PAM ne bénéficie pour le moment que d'un hélicoptère pour les trois pays. Un second devrait arriver dans les prochains jours.

Peu d'appareils d'autres acteurs sont également mobilisés. «Ce n'est pas suffisant. Il faut bien davantage. Davantage d'hélicoptères, davantage de nourriture, davantage de financement», a dit le porte-parole du PAM.

Il conteste toutefois tout retard dans l'acheminement de l'aide, rendu difficile par le manque d'accès. L'avion du PAM avait atterri dès qu'il avait été possible, dit-il. Selon la situation, l'agence onusienne aura besoin de 58 millions de dollars (58 millions de francs) ou d'un montant jusqu'à deux fois et demi plus important.

Aide suisse

En Suisse, l'Aide humanitaire de la Direction du développement et de la coopération (DDC) va détacher des experts supplémentaires du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) dans les régions frappées par le cyclone. Les spécialistes s'occuperont en priorité de rétablir l'approvisionnement en eau potable, a annoncé jeudi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

«La première unité est arrivée dans la zone sinistrée avec douze tonnes de matériel de secours, comprenant pour l'essentiel des matériaux et des outils destinés à construire des logements. La nouvelle unité acheminera sur place du matériel pour rétablir l'approvisionnement en eau potable, dont des équipements de nettoyage des puits», précise le DFAE.

Berne met aussi deux à quatre membres du CSA à la disposition des organisations de l'ONU qui luttent sur place contre les conséquences de la catastrophe. Au total, l'Aide humanitaire de la DDC mobilise deux millions de francs pour faire face à cette situation d'urgence en Afrique australe, selon le DFAE.

Caritas se mobilise

En Suisse, l'ONG Caritas a annoncé jeudi vouloir engager un montant de 500'000 francs pour l'aide d'urgence sur place. Pour l'heure, les besoins les plus urgents sont le ravitaillement en eau potable, en denrées alimentaires et en matériel pour réparer les maisons ou pour construire des abris d'urgence, écrit l'ONG dans un communiqué.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!