16.01.2020 à 21:36

Ignazio Cassis discute du dossier européen

Autriche

Le conseiller fédéral tessinois Ignazio Cassis a rencontré son homologue autrichien, jeudi, pour évoquer l'Union européenne.

De gauche à droite, Alexander Schallenberg et Ignazio Cassis.

De gauche à droite, Alexander Schallenberg et Ignazio Cassis.

Keystone

Le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis a reçu jeudi son homologue autrichien Alexander Schallenberg. Le dossier européen a été au coeur des discussions.

Le chef de la diplomatie suisse a expliqué à son homologue la décision du Conseil fédéral d'associer étroitement les partenaires sociaux et les cantons dans l'examen du dossier européen, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Pour Berne, des solutions sur la protection des salaires, des aides d'Etat et des droits des citoyens de l'UE doivent encore être trouvées.

Situation «très insatisfaisante»

L'Autriche fait partie du petit groupe de pays qui comprennent la situation de la Suisse, a souligné Alexander Schallenberg lors d'un point de presse suivant la rencontre. «Nous voulons que les relations entre l'UE et la Suisse soient bonnes dans le futur.» A ses yeux, la situation actuelle est «très insatisfaisante».

«Nous devons être très prudents.» Il ne faut pas créer de situation, dans laquelle les deux parties seront lésées, a encore ajouté le ministre autrichien, dont c'était la première visite en Suisse .

Relations étroites

La situation au Moyen-Orient, le conflit dans l'est de l'Ukraine, l'engagement de la Suisse dans les Balkans occidentaux, la politique d'élargissement de l'UE, ainsi que la coopération dans le cadre des Nations unies ont également été évoqués lors de l'entretien, a précisé le DFAE.

Les deux ministres ont par ailleurs salué les relations étroites et diversifiées qu'entretiennent Berne et Vienne. L'Autriche est l'un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse. Depuis 2015, le volume des échanges dépasse la barre des 20 milliards d'euros. Et la Suisse compte parmi les principaux investisseurs en Autriche. Le total de ces investissements directs se chiffrait à 10 milliards de francs fin 2018.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!