21.04.2020 à 12:41

Ignazio Cassis veut un déconfinement coordonné

Coronavirus

La patron du DFAE a souligné l'importance de mener une action conjointe en Europe, aucun pays n'étant en mesure de maîtriser seul une crise d'une telle ampleur.

Ignazio Cassis s'est entretenu avec ses homologues des pays germanophones

Ignazio Cassis s'est entretenu avec ses homologues des pays germanophones

Keystone

Ignazio Cassis a appelé mardi à une action rapide et coordonnée des pays voisins et de l'UE dans l'assouplissement des mesures de lutte contre le Covid-19. Il a remercié ses homologues des pays germanophones de leur coopération lors des opérations de rapatriement.

Lors d'une vidéoconférence avec les ministres des Affaires étrangères d'Allemagne, d'Autriche, du Luxembourg et du Liechtenstein, le conseiller fédéral a appelé à «réfléchir sans attendre aux différents scénarios de sortie de crise et aux mesures que nous devrons prendre dans les semaines à venir».

Un assouplissement des «mesures non pharmacologiques» de lutte contre le Covid-19 (distanciation sociale) doit avoir lieu de manière coordonnée, aussi rapidement que le permet la situation épidémiologique, afin de favoriser un retour progressif à la normale, tout en évitant une nouvelle vague de contamination, a-t-il ajouté, cité dans un communiqué du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

«Pour l'heure, la pandémie de Covid-19 reste certes une crise sanitaire, mais elle commence déjà à mettre à mal l'économie et les finances et risque fort de déboucher sur une crise sociale en raison de son ampleur et des mesures requises pour la combattre», a-t-il ajouté.

Collaboration

Lors de cette réunion avec ses homologues des pays germanophones, M. Cassis a souligné l'importance de mener une action conjointe sur le continent européen, aucun pays n'étant en mesure de maîtriser seul une crise d'une telle ampleur.

Il a rappelé que la Suisse a admis plusieurs patients français dans ses hôpitaux ces dernières semaines ou fourni du matériel de protection à l'Italie. En contrepartie, Berne a été étroitement associé au système de gestion des crises de l'UE et a pu mener des entretiens bilatéraux réguliers avec les États de l'UE.

Le conseiller fédéral a par ailleurs salué la «bonne coopération» des différents pays lors des opérations de rapatriement de ressortissants suisses et européens.

Depuis le début de la crise, la Confédération a effectué une trentaine de vols, qui ont permis de rapatrier, outre des ressortissants suisses, quelque 1870 citoyens de l'UE, dont 458 Allemands, 151 Autrichiens et 16 Luxembourgeois. Dans le même temps, 655 citoyens suisses ont bénéficié de vols organisés par l'Allemagne, l'Autriche ou le Luxembourg.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!