Tennis - «Il a abusé de toutes ces règles»: Murray ne redescend toujours pas
Publié

TennisMurray ne redescend toujours pas

Au lendemain de sa défaite face à Stefanos Tsitsipas (ATP 3) à l’US Open, l’Ecossais l’a encore mauvaise. Il en a rajouté une couche, via Twitter, sur l’attitude du Grec.

Murray a continué à régler ses comptes avec Tsitsipas, via les réseaux sociaux.

Murray a continué à régler ses comptes avec Tsitsipas, via les réseaux sociaux.

AFP

«Le fait du jour. Stefanos Tsitsipas met deux fois plus de temps pour aller aux toilettes que Jeff Bezos pour aller dans l’espace. C’est intéressant», a tweeté l’Ecossais en référence à l’aller-retour de quelque dix minutes entre la Terre et l’espace effectué par le milliardaire américain en juillet.

Andy Murray ne digère pas sa défaite au premier tour de l’US Open lundi et plusieurs heures après il ironisait encore sur les pauses prises par le Grec durant le match. Le Britannique était entré dans les détails quelques heures plus tôt en conférence de presse.

«Il a abusé de toutes ces règles qui permettent de casser le rythme du match. Ce n’est pas un hasard s’il a pris toutes ces pauses quand j’allais servir ou quand je le mettais en difficulté, comme sur son service à 0-30, quand je menais deux sets à un... Il sait très bien ce qu’il a fait, j’ai perdu tout respect pour lui», a-t-il déclaré très amer.

«C’est une putain de blague!»

Andy Murray dur le court Arthur Ashe

L’Ecossais de 34 ans venait de céder après presque cinq heures passées sur le court Arthur Ashe 2-6, 7-6 (9/7), 3-6, 6-3, 6-4 et ne décolérait pas après avoir à plusieurs reprises hurlé «c’est une putain de blague!" en rangeant ses affaires.

Une absence de sept minutes

Durant la rencontre, Tsitsipas a pris plusieurs pauses, pour faire soigner sa voute plantaire droite par un kiné, changer de raquette ou encore aller aux toilettes et dans le vestiaire afin de se changer à l’issue du 4e set. Une absence longue de sept minutes.

«Lorsque vous jouez un match rude comme celui-ci et que vous vous arrêtez pendant sept ou huit minutes, vous vous refroidissez. Vous pouvez vous y préparer mentalement autant que vous le souhaitez, mais le fait est que cela vous affecte physiquement, et ce plusieurs fois pendant le match», a expliqué Murray.

«S’il a quelque chose à me dire, nous devrions en parler tous les deux. Je ne pense pas avoir enfreint de règles.»

Stefanos Tsitsipas

«C’est juste décevant parce que je pense que cela a influé sur le résultat final», a encore estimé Murray, qui a à peine salué son opposant au filet après la balle de match convertie.

«S’il a quelque chose à me dire, nous devrions en parler tous les deux. Je ne pense pas avoir enfreint de règles», s’est ensuite défendu en conférence de presse le Grec de dix ans son cadet, sur un ton flegmatique.

Une règle jugée absurde par Murray

Sept minutes, «c’est le temps qu’il me faut pour me changer. Et revenir sur le court prend un peu de temps. Pour autant que je sache, on a le droit de faire deux pauses toilettes dans un match de cinq sets», a-t-il argué.

Murray a conclu en plaidant pour un changement de règle qu’il a jugée «absurde». «Parce que ce n’est pas bon pour le sport, pour les fans. Je ne pense pas que ce soit une bonne image renvoyée par les joueurs non plus.»

(AFP)

Votre opinion