Actualisé 03.05.2018 à 09:22

Meurtre d'Angélique«Il a dit qu'il voulait m'emmener en dessous du pont»

Une des premières victimes de David R. revient sur sa rencontre traumatisante avec lui, en 1994.

par
joc

Arrêté le week-end dernier après avoir avoué le meurtre de la jeune Angélique, David R. est un récidiviste. En 1996, il avait été condamné pour des crimes perpétrés contre différentes personnes: «viol avec arme sur mineure de moins de 15 ans», «attentats à la pudeur aggravés» et «vol avec violence». La victime de ce «vol avec violence» s'est confiée à LCI.

Le 14 janvier 1994, Cécile* se dirige vers un arrêt de bus pour se rendre à son travail lorsqu'un individu l'attaque par derrière. Armé d'un cutter, il le place sous la gorge de sa victime. «J'ai cru qu'il voulait voler mon sac donc je l'ai jeté. Mais en fait, il a dit qu'il voulait m'emmener en-dessous du pont», se souvient Cécile.

De justesse, la victime est sauvée par des passants. Arrêté peu après, David R., alors âgé de 21 ans, explique avoir été pris d'une pulsion irrésistible. Il assure n'avoir jamais voulu voler Cécile mais admet qu'il comptait lui imposer des attouchements sexuels. Aujourd'hui âgée de 74 ans, la victime est encore chamboulée par cette agression.

Alors, lorsqu'elle a pris connaissance de l'affaire Angélique, un terrible pressentiment l'a gagnée: «Quand on a su à la télévision qu'un voisin avait violé et tué la petite Angélique, ils ont parlé d'une arme blanche, j'ai tout de suite su au profond de moi que c'était lui», confie-t-elle. Cécile poursuit: «C'est impardonnable qu'ils l'aient laissé sortir comme ça. Il faut qu'il soit mis en prison mais qu'il n’en sorte plus».

*Prénom d'emprunt

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!