Calais (F) : «Il a fait signe pour dire au revoir et s’est jeté sous le train» 

Publié

Calais (F) «Il a fait signe pour dire au revoir et s’est jeté sous le train» 

Une source policière a confirmé le décès d’un migrant percuté par un convoi de marchandises mardi, dans la ville du nord de la France. 

Les exilés affluent sur le littoral nord pour tenter de rallier les côtes anglaises. (Archives)

Les exilés affluent sur le littoral nord pour tenter de rallier les côtes anglaises. (Archives)

AFP

Un migrant a été mortellement percuté par un train de marchandises mardi à Calais, lors d’un passage à l’acte suicidaire selon des témoins, ont indiqué une source policière et des associations de soutien aux exilés.

«Acte visiblement volontaire»

«Vers 10h40, un migrant a été mortellement percuté par un train de marchandises», a indiqué une source policière à l’AFP, confirmant une information du journal La Voix du Nord. Des témoins «parlent d’un acte visiblement volontaire et ont entendu le klaxon du train retentir», a ajouté cette source. Le drame s’est produit sur un passage à niveau en périphérie de Calais, ont précisé les pompiers, près d’un point de distribution de repas aux exilés affluant sur le littoral nord pour tenter de rallier les côtes anglaises.

Une bénévole «m’a dit avoir vu le gars se jeter sous le train. Elle a klaxonné pour le prévenir de l’arrivée du train, mais il a fait signe pour dire au revoir et s’est jeté» sur les rails, a affirmé à l’AFP Claire Millot responsable de l’association Salam. «C’était quelqu’un dont elle avait repéré qu’il n’allait pas bien», a-t-elle ajouté.

Enquête ouverte

Selon un tweet de l’association Utopia 56, la victime est un «homme soudanais d’une trentaine d’années».

Confirmant le décès d’un homme «pouvant être un migrant», le parquet a fait part de l’ouverture d’une enquête.

Le 11 mai, déjà en périphérie de Calais, un migrant avait été retrouvé pendu dans une remorque de camion stationnée sur une zone de transit de poids lourds en route vers l’Angleterre, l’hypothèse la plus probable étant celle d’un suicide, selon le parquet. Plus de 45’000 migrants ont réussi en 2022 à rallier les côtes anglaises en traversant la Manche sur des embarcations de fortune, un chiffre record depuis le début du phénomène en 2018.

Pensées suicidaires? Faites-vous aider.

(AFP)

Ton opinion