Publié

HOCKEY SUR GLACE«Il a maltraité celui qui l’avait maltraité»

Chris McSorley revient sur l’expulsion de Matthew Lombardi. Mardi soir, elle a causé la perte de GE Servette face à FR Gottéron, battu 6-3.

par
Frédéric Lovis
Martial Trezzini, Keystone

Chris McSorley, que dire de la méconduite de match ramassée par Matthew Lombardi après 12 minutes de jeu seulement?

Vous avez vu la scène?

Oui. Votre joueur est sèchement pris en sandwich par Marc-Antoine Pouliot et Sebastian Schilt, mais il ne doit jamais frapper au visage le défenseur fribourgeois.

On l’a maltraité et il a maltraité celui qui l’avait maltraité.

N’a-t-il pas surréagi?

Oui, certainement. Matthew est un grand joueur. La manière avec laquelle lui et mon équipe a commencé la partie m’a laissé penser que nous pouvions trouver un chemin pour gagner ce match.

C’était avant l’expulsion de votre attaquant…

Ça nous a pris beaucoup de nos chances. Perdre Lombardi et ne pas pouvoir compter sur Kevin Romy (ndlr: il est devenu pour la première fois papa dans l’après-midi), ça fait beaucoup.

Le coup de sang de Matthew Lombardi a-t-il pénalisé votre équipe?

Vous ne pouvez que difficilement battre une équipe comme Fribourg sans vos deux meilleurs joueurs de centre.

Comment expliquez-vous le «black-out» observé entre la 34e et la 35e minute de jeu, quand vous prenez trois goals en l’espace de 69 secondes?

En marquant le 3-0 alors que nous essayons de revenir à la marque, Fribourg a provoqué une baisse de tension générale sur mon banc. Nous nous battions pour reprendre le momentum de notre côté, c’est l’adversaire qui parvient à le conserver. Il profite de cette baisse de tension pour marquer deux buts dans la foulée.

La bonne nouvelle, c’est la victoire d’Ambri face à Lausanne, non?

Oui, c’est une bonne nouvelle. Mais la meilleure, c’est que nous sommes parvenus à gagner six matches à la suite avant ce soir. Cela prouve que nous avons une grande équipe. Si nous perdons ce soir et que nous gagnons les six parties suivantes, ce sera OK pour moi. Commençons dès maintenant à nous concentrer sur les six matches à venir.

Si vous pouvez les jouer avec Lombardi et Romy dans vos rangs, ce sera plus facile de les gagner…

Nous avons effectivement une équipe très différente quand ces deux joueurs en font partie.

Votre opinion