Publié

JuraIl a tenté d’importer illégalement plus de 2 tonnes de travers de porc

Un homme a été interpellé par des douaniers alors qu’il ramenait de la viande congelée en provenance d’Espagne. L’amende sera très salée.

Les travers de porc étaient importés illégalement, mais au moins, ils l’étaient correctement du point de vue de l’hygiène. La viande a été déclarée consommable après analyses.

Les travers de porc étaient importés illégalement, mais au moins, ils l’étaient correctement du point de vue de l’hygiène. La viande a été déclarée consommable après analyses.

OFDF

Il était 4 h 30 du matin, le 23 septembre dernier, quand des douaniers ont contrôlé un automobiliste qui circulait à Rocourt (JU), près de la frontière franco-suisse, tractant une remorque frigorifique avec sa voiture aux plaques suisses. À l’intérieur, les agents ont découvert 2 tonnes (2128 kilos très exactement) de travers de porc congelés répartis dans 170 cartons et étiquetés comme étant en provenance d’Espagne.

Le conducteur a été contrôlé. Comme le dit l’Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) mardi, l’homme, âgé de 37 ans, de nationalité portugaise, domicilié en France et détenteur d’un permis de conduire suisse, a expliqué qu’il amenait la viande pour son entreprise basée dans le Jura et qu’il prévoyait de fournir différents clients en Suisse. Le problème, en plus de n’avoir pas déclaré l’importation: il n’avait pas d’autorisation de travailler en Suisse.

«Les redevances dues se montent à une dizaine de milliers de francs. Une amende conséquente pour infraction à la loi sur les douanes et à la loi sur la TVA sera également prononcée», informe l’Office des douanes. Car il a été établi lors de l’enquête que l’importateur avait déjà importé de la viande illégalement à au moins une reprise par le passé.

Que devient la viande?

Ce qu’il advient des marchandises séquestrées dépend principalement de l’hygiène. Dans le cas présent, les travers de porc ont été analysés par les autorités jurassiennes et la viande a été déclarée consommable. Dans ce genre de cas, si la personne qui importe la marchandise parvient à se mettre en règle, elle peut la récupérer et la commercialiser. À l’inverse, en août et toujours dans le Jura, 2230 kg de viande de porc et de bœuf stockée dans une chambre froide avaient été détruits. Dans les aéroports, les marchandises alimentaires sont aussi fréquemment détruites… le transport dans des valises étant du point de vue de l’hygiène évidemment bien moins recommandable.

(ywe)

Ton opinion