Actualisé 22.10.2019 à 15:17

MatricideIl a tué sa mère de 56 coups de couteau

Un Chaux-de-Fonnier comparaîtra jeudi devant le Tribunal criminel de sa ville, deux ans après un crime d'une violence inouïe.

par
lematin.ch
Le matricide a été commis au quatrième étage de cet immeuble.

Le matricide a été commis au quatrième étage de cet immeuble.

Google street view

Trentenaire ultra-violent, Anthony Q. comparaîtra cette semaine devant la justice neuchâteloise. Un soir d'octobre 2017, il avait infligé 56 coups de couteau à sa mère de 62 ans. Établi au Locle, il s'était rendu armé d'un couteau de boucher à la rue des Vieux-Patriotes, à La Chaux-de-Fonds, pour punir sa maman.

Séparé de la mère de son fils âgé aujourd’hui de 5 ans, ce mécanicien sans emploi s'était inventé un motif: sa mère et son beau-père tentaient selon lui de l’éloigner de son enfant, qu'il n'avait plus le droit de voir sur décision des autorités.

Voisin de palier

La maman poignardée était morte dans une mare de sang, après avoir appelé à l'aide. Son époux tunisien de 36 ans n'avait échappé que de peu à la mort, selon Arcinfo. Il s'était réfugié chez un voisin de palier, après avoir reçu 13 coups de couteau.

L'auteur de cet assassinat prémédité sera jugé avec sa compagne de l'époque, Isabel G. Complice, cette mère de six enfants l'avait encouragé et accompagné.

Répondant à leur coup de sonnette, au quatrième étage d'un HLM, l’époux a été poignardé aux bras, à l’abdomen et au thorax, avant que le tueur alors âgé de 31 ans ne s'acharne sur sa mère en lui fracassant la tête et en lui sectionnant la moelle épinière.

Dans un fourré

Alertée par les voisins, la police a rapidement interpellé le fugitif qui cheminait en direction de la gare, le long du boulevard de la Liberté. Sa complice s'est rendue dans la nuit et le couteau de boucher sera retrouvé ultérieurement, dans un fourré.

Selon l'acte d'accusation, le couple était connu pour ses violentes colères qui avaient pour théâtre des bistrots du Locle et la gare de La Chaux-de-Fonds. Récidiviste, le prévenu avait agressé la mère de son fils dans un bus, un mois auparavant.

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!