Allemagne - Il abat un caissier qui lui demande de porter un masque
Publié

AllemagneIl abat un caissier qui lui demande de porter un masque

Un homme de 49 ans opposé aux mesures de lutte contre la pandémie a tué un jeune homme de 20 ans.

par
R.M.
Le meurtre a eu lieu samedi soir dans cette station-service d’Idar-Oberstein.

Le meurtre a eu lieu samedi soir dans cette station-service d’Idar-Oberstein.

DR

Un meurtre pour un motif qui semble bien futile horrifie l’Allemagne. Un jeune homme de 20 ans a en effet été tué pour avoir rappelé à un client l’obligation du port du masque.

Les faits ont eu lieu samedi soir dans une station-service d’Idar-Oberstein (Rhénanie-Palatinat, ouest de l’Allemagne). Un homme de 49 ans s’est présenté à la caisse avec deux packs de six bières. Comme il ne portait pas de masque, le caissier lui a signalé que cétait obligatoire. L’homme a alors quitté l’échoppe après s’être montré menaçant.

Il est revenu un peu plus tard avec la volonté manifeste de provoquer le jeune caissier. Il s’est à nouveau présenté avec des bières mais portait cette fois un masque facial. Il l’a cependant ôté à peine arrivé devant le jeune homme. Ce dernier lui a alors à nouveau indiqué qu’un masque était exigé. Mais l’homme de 49 ans avait récupéré un pistolet. Il l’a sorti de sa poche et a ouvert le feu, visant la tête du caissier et le touchant mortellement.

Il n’a «pas vu d’autre issue»

Le tireur a été interpellé et a avoué les faits, relate la presse allemande. Il a déclaré qu’il rejetait les mesures de lutte contre la pandémie et que la situation lui pesait lourdement. Il a dit s’être senti poussé dans ses derniers retranchements par le jeune caissier et n’aurait alors «pas vu dautre issue» que de le tuer, selon les termes du procureur général Kai Fuhrmann. Qui a précisé que le tueur na pas de permis de port darmes et que l’origine du pistolet doit encore être déterminée.

Ce tragique fait divers a suscité beaucoup d’émotion dans la région. De nombreux habitants sont allés déposer des fleurs à la station-service, rapporte le «Tagesspiegel».

Plusieurs élus ont également fait part de leur consternation. «Il s’agit d’un acte horrible et incroyable», a ainsi déclaré le maire de la ville, Frank Frühauf. «Le terrible meurtre dun jeune homme à Idar-Oberstein me bouleverse profondément», a de son côté réagi Katrin Göring-Eckardt, coprésidente du groupe des verts au Bundestag. Ajoutant que la jeune victime n’avait fait que demander de se plier à des règles relevant de la solidarité en temps de pandémie, elle a conclu: «C’est cruel de voir les effets de la haine».

Votre opinion