Royaume-Uni: Il aurait tué sa femme et caché son corps 40 ans dans une fosse septique
Publié

Royaume-UniIl aurait tué sa femme et caché son corps 40 ans dans une fosse septique

Un procès pour un meurtre présumé commis en 1982 s’est ouvert en Angleterre. L’accusé, 89 ans, se dit innocent.

par
R.M.
L’accusé est jugé au Worcester Crown Court.

L’accusé est jugé au Worcester Crown Court.

GoogleMaps

Un homme de 89 ans est actuellement jugé en Angleterre, accusé d’avoir tué son épouse et d’avoir dissimulé son cadavre dans une fosse septique, où il est resté durant près de quarante ans. Il nie toute implication.

Éleveur de porc à la retraite, David Venables est jugé au tribunal de Worcester, près de Birmingham. Le 4 mai 1982, il s’était rendu à la police pour signaler la disparition de son épouse, Brenda. Il avait dit que lorsqu’il s’était réveillé ce matin-là, sa femme n’était pas dans leur maison. Il l’avait décrite comme déprimée.

L’enquête n’avait rien donné et plus personne n’avait jamais vu Brenda Venables.

En 2019, cependant, l’accusé avait vendu à son neveu la ferme du Worcestershire dans laquelle il vivait depuis les années soixante. Et en juillet de cette année, le nouveau propriétaire avait mandaté des ouvriers pour nettoyer la fosse septique. Ils y avaient trouvé les restes d’un corps humain, celui de Brenda Venables, relate «The Independent».

Suicide «inconcevable»

Pour le procureur Michael Burrows, l’accusé est forcément coupable de meurtre. Il avait un mobile à l’époque: une relation extraconjugale. Et, selon lui, il ne peut pas s’agir d’un suicide et il semble inimaginable qu’une tierce personne soit impliquée.

Le procureur a expliqué que l’ancienne ferme de l’accusé est située dans une zone reculée et que la fosse septique est elle-même dans un secteur isolé et très peu de gens connaissaient son existence et son emplacement.

Il a d’abord démonté la thèse du suicide. «Il est inconcevable de supposer que Brenda Venables s’est suicidée en grimpant dans la fosse septique et qu’elle a déplacé le lourd couvercle et l’a remis en place au-dessus d’elle pour ne laisser aucune trace», a souligné le procureur.

«Cachette presque parfaite»

«Il est absurde de supposer que Brenda Venables est sortie de leur maison cette nuit-là et a été confrontée à quelqu’un qui se trouvait juste à l’extérieur. Une personne qui l’aurait ensuite attaquée et tuée et aurait caché son corps dans la fosse septique, qui n’était pas visible et que si peu de gens connaissaient», a continué Michael Burrows, rapporte la presse britannique.

Pour lui, il est clair que l’accusé a tué sa femme avant de cacher son corps dans ce qu’il a décrit comme une «cachette presque parfaite». En procédant ainsi, il évitait en outre le risque d’être vu transportant le corps ou tentant de s’en débarrasser.

David Venables se dit innocent. La défense n’a pas encore eu la parole et il sera difficile d’avancer des preuves quarante ans après les faits présumés. Le procès devrait durer six semaines et l’accusé comparaît libre.



Votre opinion