Publié

BosnieIl avait chez lui un canon antiaérien

La police bosnienne a saisi un canon antiaérien et une «quantité considérable d'(autres) armes et de munitions» au cours d'une perquisition au domicile d'un Serbe.

Un canon M55 (photo d'illustration)

Un canon M55 (photo d'illustration)

Alf van Beem/Wikimedia Commons

Milenko Trifunovic - commandant pendant la guerre intercommunautaire de Bosnie (1992-95) d'une unité spéciale de la police serbe de Bosnie - ainsi qu'un complice, ont été arrêtés à l'issue d'une perquisition à Skelani (est), a annoncé le Parquet dans un communiqué.

Au domicile du premier, la police a découvert tout un arsenal, dont un canon antiaérien M55 de fabrication yougoslave avec 50 obus de 20 mm, une mitrailleuse, deux fusils automatiques, un fusil à pompe et un pistolet.

Des explosifs, en quantité non précisée, ainsi que d'autres munitions de divers calibres ont également été saisis.

Milenko Trifunovic, 47 ans, est accusé de «trafic illégal d'armes et d'équipements militaires», selon le parquet.

Condamné à 33 ans de prison pour génocide

Il avait été condamné en 2009 aux côtés de cinq autres personnes dans un procès en appel à 33 ans de prison pour «participation au génocide» commis en juillet 1995 par les forces serbes de Bosnie dans l'enclave musulmane de Srebrenica (est).

Sa peine a été récemment annulée et il a été remis en liberté en raison d'un vice de procédure concernant plusieurs dizaines de personnes condamnées par la justice locale pour crimes de guerre, et qui ont bénéficié depuis fin 2013 de cette remise en liberté en attendant un nouveau procès.

Quelque 8000 hommes et adolescents musulmans ont été tués dans le massacre de Srebrenica, qualifié de génocide par la justice internationale.

(AFP)

Votre opinion