Actualisé 04.07.2019 à 10:44

NeuchâtelIl avait roué de coups et sodomisé de force sa compagne

Un homme a comparu en appel mercredi pour avoir tabassé et violé sa compagne à La-Chaux-de-Fonds. Il risque quatre ans de prison ferme.

par
J.Z.
Tribunal cantonal de Neuchâtel (photo prétexte)

Tribunal cantonal de Neuchâtel (photo prétexte)

Keystone

En mars 2018, à La Chaux-de-Fonds, le trentenaire avait fait vivre une nuit de calvaire à sa compagne, alors en pleine procédure de divorce d'avec son ex-mari.

Comme le rapporte «Arcinfo», l'homme, dans un accès de rage, avait roué de coups cette dernière, la tirant par les cheveux à travers l'appartement jusqu'à l'évanouissement.

Aux alentours de quatre heures du matin, il avait repris son horrible traitement. «Puisque tu ne veux plus être ma femme, je vais profiter de te violer par-derrière», lui avait-il dit avant de passer à l'acte, et de recommencer quelques heures plus tard.

Quatre ans de prison

Pour ces faits, l'individu, d'origine algérienne, avait été condamné en janvier dernier à quatre ans de prison ferme ainsi qu'à une expulsion du territoire suisse. Une peine dont il avait fait appel.

Mercredi dernier, il a donc comparu en appel devant le Tribunal cantonal de Neuchâtel. Pour expliquer son acte, le prévenu a indiqué qu'il ignorait que sa compagne, qu'il avait rencontrée à Amsterdam, était encore mariée.

Selon «Arcinfo», s'il admet l'avoir frappée, l'homme a nié toute contrainte sexuelle. «Je ne l’ai pas violée. Si on ne couchait pas 5-6 fois par jour, elle n’était pas satisfaite», a-t-il indiqué.

Son avocat a demandé l'acquittement de son client, au bénéfice du doute. Le Ministère public a quant à lui requis la même peine que lors de la première condamnation. Le verdict est prévu pour vendredi.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!