Saint-Gall: Il avait tué son partenaire pour éviter des pratiques sexuelles
Actualisé

Saint-GallIl avait tué son partenaire pour éviter des pratiques sexuelles

L’histoire éphémère de deux hommes qui s’étaient rencontrés via une plateforme ad-hoc s’est terminée dans le sang. L’assassin, qui avait fui en Thaïlande, a écopé de 14 ans de prison.

Photo d'illustration

Photo d'illustration

istock

Un Néerlandais de 43 ans a été condamné ce lundi à 14 ans de prison par le tribunal de district du Toggenburg (SG). Il a été reconnu coupable du meurtre d'un homme de 62 ans avec qui il avait eu une relation sexuelle. Le jugement n'est pas encore entré en force.

Le prévenu a fait la connaissance la victime en mars 2016 en Thaïlande par l'entremise d'une plateforme internet. A l'invitation du sexagénaire, l'accusé s'est ensuite rendu en Suisse pour fournir des services sexuels à la victime.

Dans la soirée du 2 mai 2016, le sexagénaire a exigé des pratiques sexuelles que le prévenu n'aimait pas. La victime lui a alors fait renifler des «poppers», des substances vasodilatatrices qui sont aussi utilisées pour des usages récréatifs et psychosexuels.

Poignardé à mort

Le prévenu s'est ensuite rendu dans la cuisine pour y boire de l'eau. Il a vu un couteau, l'a saisi et est retourné dans le salon où il a poignardé à mort l'homme de 62 ans. Le Néerlandais a quitté l'appartement en emportant 8500 francs. Il a pris l'avion en direction de la Thaïlande où il a été arrêté en juin 2016.

Le Ministère public a requis une peine de 15 ans et demi de prison pour meurtre. La défense a plaidé le meurtre passionnel et demandé une peine de 36 mois de prison.

(ATS)

Votre opinion