Football - Il avoue avoir plongé pour un penalty: bravo!
Publié

FootballIl avoue avoir plongé pour un penalty: bravo!

Le joueur de Fribourg Vincenzo Grifo est salué par la presse allemande pour sa confession spontanée suite à une simulation.

«Un penalty nous aurait bien aidés, mais nous voulons gagner par des moyens honnêtes», a expliqué Vincenzo Grifo.

«Un penalty nous aurait bien aidés, mais nous voulons gagner par des moyens honnêtes», a expliqué Vincenzo Grifo.

Reuters

L’attaquant de Fribourg Vincenzo Grifo était félicité lundi dans la presse allemande pour avoir avoué à l’arbitre que son adversaire ne l’avait pas touché, dimanche en Bundesliga, alors qu’il s’était effondré dans la surface.

Fribourg, troisième du classement, était mené 2-0 à domicile par Francfort, lorsque l’Italien (six sélections chez les Azzurri) est tombé dans la surface apparemment fauché par le défenseur Timothy Chandler.

L’arbitre est venu l’interroger sur le déroulement de l’action, et Grifo a spontanément avoué avoir plongé, immédiatement félicité par ses adversaires. «Un penalty nous aurait bien aidés, mais nous voulons gagner par des moyens honnêtes», a-t-il déclaré après le match.

«Une action fantastique»

Personne ne lui a cependant demandé s’il avait avoué pour éviter le carton jaune, qui lui aurait probablement été attribué lorsque la vidéo aurait révélé son plongeon. Fribourg a finalement perdu 2-0 et reste à six points du Bayern, toujours leader.

Pour le quotidien «Bild», il s’agit, «pour l’instant, du geste de fair-play de la saison». «Une action fantastique», renchérit le site Sportbuzzer, citant l’entraîneur de Francfort Oliver Glasner: «Grifo a montré quelles sont les valeurs du FC Fribourg: un football honnête, fair-play et l’esprit sportif». «Fribourg aurait eu bougrement besoin de ce but pour tenter de revenir sur Francfort», note pour sa part Sky Sport, «mais Vincenzo Grifo est resté fair play».

Le public allemand est particulièrement féroce envers les joueurs coupables de plongeon dans la surface. Timo Werner, l’international aujourd’hui à Chelsea, en garde un souvenir cuisant: il a été hué sur tous les stades de Bundesliga pendant des mois lorsqu’il jouait à Leipzig, pour avoir obtenu un penalty de cette manière (la VAR n’existait pas) contre Schalke lors de la saison 2016-2017.

(AFP)

Votre opinion