16.10.2020 à 11:07

Thoune (BE)Il écope de 16 ans de prison mais clame son innocence

Un quinquagénaire suisse a tué sa fiancée puis a mis le feu au bâtiment, selon la justice.

Photo d’illustration.

Un homme de 57 ans a été condamné vendredi à Thoune (BE) à seize ans de prison pour meurtre et incendie intentionnel. Pour le tribunal, l’accusé, qui n’a cessé de clamer son innocence, a bel et bien tué son amie en février 2018 à Frutigen (BE) et ensuite mis le feu à l’appartement pour effacer les traces de son crime.

L’incendie s’était alors propagé à la bâtisse en bois qui avait été complètement détruite. Les pompiers avaient découvert la victime sous les décombres. La femme n’était plus en vie au moment de l’incendie. Son ami avait été arrêté quelques jours plus tard en France et extradé vers la Suisse le 20 mars 2018.

Placé depuis lors en détention provisoire, ce ressortissant suisse a toujours clamé son innocence. Durant l’audience, il a répété être totalement étranger à la mort de sa compagne et à l’incendie. Il a expliqué avoir une peur panique d’être condamné injustement. Il paraît probable qu’il fera recours auprès de la Cour suprême.

Version de l’accusé

Pour ce quinquagénaire, sa compagne a succombé à une overdose. Elle aurait mis accidentellement le feu à son appartement en laissant tomber un joint ou une cigarette incandescente sur son lit. Il estime qu’elle aurait aussi bien pu faire tomber une bougie allumée.

L’avocat de la défense a dénoncé une enquête qu’il juge incomplète. Il a qualifié de lacunaire le rapport de médecine légale qui relève qu’il n’est pas possible de déterminer avec précision la cause et l’heure du décès. La défense avait demandé l’acquittement.

Le Ministère public n’avait pas présenté de preuves matérielles au cours du procès mais un faisceau d’indices accusant selon lui le prévenu. Il avait requis une peine de 17 ans de réclusion.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!