Publié

Etats-UnisIl croyait être Paul, le bébé volé à Chicago en 1964

Il avait un jour lorsqu'il a été enlevé. Un an plus tard, un orphelin est confié aux parents, sûrs d'avoir retrouvé leur fils. Mais 50 ans ont passé et l'ADN a parlé. «Mais où est Paul et qui suis-je?», se demande cet Américain de 49 ans.

par
Marion Clément
1 / 1
Paul Fronczak grandit à Chicago.

Paul Fronczak grandit à Chicago.

ABC News

Recherche Paul désespérément, ainsi pourrait s'appeler cette histoire bouleversante. Car Paul Fronczak, aujourd'hui âgé de 49 ans et installé dans le Nevada, n'est pas celui qu'il a toujours cru être: le fils biologique de Dora et Chester Fronczak.

«C'est mon fils!» Retour en arrière. Le 27 avril 1964, dans une maternité de Chicago, une inconnue, déguisée en infirmière, emporte Paul, prétextant des examens, puis disparaît. Le drame fait les gros titres et le désespoir des parents. Le FBI interroge des centaines de suspects et examine 10 000 bébés, sans résultat. Un an plus tard, devant un commerce de Newark, dans le New Jersey, un garçon d'une année environ est abandonné dans sa poussette. Il devient pupille de l'Etat, puis la police le montre aux Fronczak. Sa mère s'exclame: «C'est mon fils!»; elle reconnaît, dit-elle ses oreilles. Le cauchemar se termine, la police et les parents en sont convaincus, ils ont retrouvé le petit Paul Fronczak.

Des coupures de journaux

Le temps a passé. Un jour il découvre dans une boîte des coupures de journaux concernant son enlèvement. Ses parents lui disent: «Tu n'as pas besoin de savoir ça, tu es notre fils!» Les années passent encore; Paul se marie, a une fille, Emma.

Il y a un an environ, alors que ses parents sont venus en visite, il leur lance, sur le ton de la plaisanterie: «Eh, vous êtes-vous demandés si j'étais bien à vous?» . Il avait acheté un kit pour faire le test ADN et Dora et Chester ont donné leur salive.

Lorsque le résultat tombe, Paul Fronczak est tout retourné. Il décide alors non pas de téléphoner mais d'écrire à ses parents un long e-mail, leur expliquant à quel point il les aimait, les aimerait pour toujours et qu'il désirait les associer à ses recherches.

Conscient que pour remonter les fils de son histoire, il fallait la rendre publique, il s'est confié à la chaîne ABC News.

«Où est Paul? Et qui suis-je?»

«Ce que je désirerais savoir maintenant, c'est où est Paul? Est-il en vie? Si oui, qu'est-il devenu? Comment s'appelle-t-il? J'aimerais le serrer dans mes bras et que mes parents le revoient. Et, puisque je ne suis pas Paul, j'aimerais aussi savoir qui je suis. Et pourquoi j'ai été abandonné».

La chaîne ABC, soutenue par le FBI qui a rouvert l'enquête, a lancé un appel aux téléspectateurs susceptibles d'avoir des informations sur ce double mystère.

Ton opinion