Actualisé

AllemagneIl défend la zoophilie et se dit persécuté

Michael Kiok, président de l’unique fédération officielle de zoophiles du monde, monte au créneau contre une loi en cours d’adoption qui punira les relations sexuelles avec les animaux.

par
Christophe Bourdoiseau
Berlin
Michael Kiok, président des zoophiles allemands, vit avec «sa compagne», la chienne «Cessy».

Michael Kiok, président des zoophiles allemands, vit avec «sa compagne», la chienne «Cessy».

DR

Michael Kiok se battait pour l’épanouissement des zoophiles. Il lutte maintenant contre leur «persécution». «Nous sommes discriminés», dénonce-t-il en faisant référence à la loi antizoophilie votée vendredi par le Bundestag et qui devrait condamner désormais à 25'000 euros d’amende (30'000 fr.) toute pratique sexuelle avec les animaux. La loi doit encore être entérinée par la Chambre haute, le Bundesrat.

Votre opinion