04.12.2016 à 11:11

Vote électroniqueIl dénonce une faille, mais il est condamné

Journaliste à la RTS, Joël Boissard prouve qu’on peut voter deux fois par Internet. Son scoop a eu des conséquences inattendues. Un procureur fédéral l’a reconnu coupable de fraude électorale.

par
Fabiano Citroni
DCStudio/Fotolia

Dans le métier, on parlerait de joli scoop. En mars 2015, Joël Boissard, journaliste à la RTS, révèle qu’une faille dans le système genevois de vote par Internet permet à des électeurs de voter deux fois. Son reportage a eu des conséquences dont il se serait bien passé. Le 1er novembre 2016, dans une ordonnance pénale de trois pages, le procureur fédéral Marco Renna l’a reconnu coupable de fraude électorale et l’a condamné à des jours-amendes avec sursis. «Cette affaire est hallucinante, estime Me Jamil Soussi, avocat du journaliste. Mon client a dévoilé un problème d’intérêt public, mais le Ministère public de la Confédération en fait abstraction totale et le sanctionne.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!