Actualisé 12.07.2019 à 11:30

MalentenduIl énerve Meghan Markle: c’est la faute de Federer…

À Wimbledon, un fan du Bâlois a dérangé sans s’en rendre compte l’épouse du prince Harry. La sécurité est intervenue.

par
R.M.
1 / 4
Smartphone «sous le nez» de Meghan Markle, l'homme en bas à droite semble photographier l'épouse du prince Harry.

Smartphone «sous le nez» de Meghan Markle, l'homme en bas à droite semble photographier l'épouse du prince Harry.

Dukas
Un garde du corps s'est interposé et lui a demandé de respecter l'intimité des gens.

Un garde du corps s'est interposé et lui a demandé de respecter l'intimité des gens.

Dukas
Le photographe amateur n'a rien compris mais il a obtempéré, comme on peut le voir sur cette image.

Le photographe amateur n'a rien compris mais il a obtempéré, comme on peut le voir sur cette image.

AFP

Prises la semaine dernière à Wimbledon, les photos sont parlantes: on comprend que Meghan Markle ait pu être agacée. Les images montrent un homme tendre son smartphone vers l’épouse du prince Harry et les femmes qui l’accompagnent. Et prendre des photos. Assis deux rangs devant la duchesse de Sussex, l’homme est vraiment proche et semble presque lui coller son téléphone sous le nez.

Sans surprise, la sécurité est intervenue. Un garde du corps s’est approché et lui a lancé: «s’il vous plaît, respectez leur intimité». Le photographe amateur, apprendra-t-on, n’a rien compris à ce qu’il se passait. Mais il a obtempéré et s’est assis.

Meghan qui?

Le «Sun» a publié le lendemain une photo du petit accrochage. Et c’est là que l’homme au smartphone, Hasan Hasanov, 58 ans, a réalisé ce qu’il s’était passé. Il l’a ensuite raconté au tabloïd britannique. Il dit être plein de respect pour la famille royale britannique – originaire d’Azerbaïdjan, il vit en Angleterre depuis plus de vingt ans et vient d’obtenir la citoyenneté britannique. Mais, jure-t-il, il n’avait aucune idée de qui était face à lui.

Crédible? Oui, le photographe indélicat s’intéressait en fait uniquement à ce qui se passait derrière lui, sur le court. Il était en train de prendre un selfie…

Je demanderais la permission

En zoomant sur les images, on voit en effet qu’Hasan Hasanov immortalise bien son visage avec le gazon de Wimbledon en arrière-plan. Il a d’ailleurs montré son selfie au «Sun» pour le prouver.

«Honnêtement, je me fiche complètement de prendre une photo de Meghan, d’Harry ou de n’importe lequel des membres de la famille royale. Et si je voulais le faire je demanderais d’abord la permission», a-t-il détaillé. «J’étais beaucoup plus intéressé à obtenir une vidéo de Roger Federer en action.»

Voilà: tout est de la faute du champion suisse: il a trop d’adorateurs…

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!