Actualisé

Procès«Il est mort le cœur brisé»

Le procès en appel du meurtre de Cointrin a commencé lundi en l’absence du père de la victime, décédé dimanche.

par
Valérie Duby
L'immeuble théâtre du meurtre en novembre 2008.

L'immeuble théâtre du meurtre en novembre 2008.

Pierre Abensur

Une nouvelle fois, la famille de Pierre Silvano s’est retrouvée devant le tribunal, où comparaissaient, hier, les quatre personnes impliquées dans la mort de Pierre, 42 ans, abattu par balles à Cointrin (GE) en 2008. La maman et la sœur de la victime sont en deuil. Encore une fois. Dimanche matin, Alexandre Silvano, papa de Pierre, est décédé. Foudroyé dans la rue, à Genève. L’homme avait des problèmes cardiaques. Mais, pour l’avocate de la partie civile, Me Lorella Bertani, il est «mort le cœur brisé». «Elle a pris la vie de mon fils. Et mon mari est mort de chagrin. Les mensonges, ça suffit! Qu’elle dise enfin la vérité», demande la maman en s’adressant à son ancienne bru.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!