France: Il fait une chute de 300 mètres et s’en sort
Publié

FranceIl fait une chute de 300 mètres et s’en sort

Un homme de 65 ans est tombé au milieu de barres rocheuses dans les Pyrénées. Il a été retrouvé en hypothermie et avec quelques fractures, mais vivant: un miracle, selon les gendarmes.

par
Michel Pralong
Les gendarmes ont fourni à la «Dépêche» la trajectoire de la chute.

Les gendarmes ont fourni à la «Dépêche» la trajectoire de la chute.

Peloton de gendarmerie de haute montagne de Luchon

Samedi 27 février, vers 12 h 30, des témoins ont vu un homme tomber près du refuge de Vénasque, dans la région montagneuse située au sud de Bagnères-de-Luchon (F), rapporte «La Dépêche». Deux secouristes du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Luchon se sont rendus sur place à pied tandis qu’une équipe médicalisée du même peloton et un médecin étaient envoyés par hélicoptère.

Ils ont découvert un Toulousain de 65 ans, parti randonner depuis l’Hospice de France à Luchon, en direction du Port du Vénasque, en état d’hypothermie et qui apparaît «uniquement» polytraumatisée, écrivent les gendarmes sur leur page Facebook. C’est «vraiment un miraculé», explique le commandant du PGHM. Déjà parce que sa chute a eu des témoins, sinon il aurait été retrouvé beaucoup plus tard. Et à l’endroit où il est tombé, un militaire n’avait pas survécu l’an dernier.

Le randonneur était en baskets et avec une chaîne à chaussure (il a dû perdre l’autre dans sa chute).

Le randonneur était en baskets et avec une chaîne à chaussure (il a dû perdre l’autre dans sa chute).

Peloton de gendarmerie de haute montagne de Luchon

Le Toulousain a perdu connaissance une dizaine de minutes, puis a réussi à se laisser glisser une centaine de mètres plus bas, où il a été retrouvé. L’homme était en tenue de trail, mais avec des baskets à petits crampons et, visiblement d’après la photo, des chaînes à chaussures. Mais cela ne suffit pas: «Compte tenu du regel nocturne, la neige reste très dure jusqu’à tard dans la journée, ce qui nécessite l’usage de crampons à glace», précisent les gendarmes. Le randonneur s’en tire avec quelques fractures, «mais rien de grave», selon le PGHM.

Votre opinion

19 commentaires