Israël - Il faut à nouveau porter le masque dans les lieux publics fermés
Publié

IsraëlIl faut à nouveau porter le masque dans les lieux publics fermés

Cité en exemple en matière de lutte contre le Covid-19, Israël serre la vis. Face à une hausse des cas, due au variant Delta, le port du masque à l’intérieur redevient obligatoire.

Les Israéliens peuvent momentanément oublier de déambuler dans les centres commerciaux sans masque.

Les Israéliens peuvent momentanément oublier de déambuler dans les centres commerciaux sans masque.

AFP

Israël a annoncé, vendredi, rétablir l’obligation du port du masque dans les lieux publics fermés, après une hausse du nombre de cas de personnes contaminées au coronavirus, dans un pays où plus de la moitié de la population a reçu deux doses de vaccin.

«À cause d’une augmentation des infections, le Ministère de la santé annonce qu’à partir de midi, aujourd’hui (vendredi), les masques seront requis dans tous les lieux qui ne sont pas en plein air, à l’exception du domicile», a indiqué le Ministère.

Prudence pour les rassemblements

Il est en outre conseillé aux Israéliens de porter un masque sanitaire lors de grands rassemblements en plein air, «par exemple lors des événements liés à la marche des fiertés qui auront lieu ce week-end», a indiqué le Ministère en référence à la marche organisée à Tel-Aviv vendredi après-midi, à laquelle sont attendues des milliers de personnes. Les enfants de moins de 7 ans, les personnes handicapées et celles pratiquant un sport sont dispensés de l’obligation de porter un masque en intérieur.

Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, avait prévenu, mercredi, que si plus de 100 nouveaux cas de coronavirus étaient quotidiennement recensés pendant une semaine, le port du masque serait de nouveau obligatoire. Depuis lundi, les autorités sanitaires enregistrent chaque jour plus de 100 nouveaux malades. Jeudi, 227 nouveaux malades ont été identifiés par les autorités sanitaires, d’après les derniers chiffres disponibles.

Cinq millions de doubles doses

L’État hébreu avait annoncé, mercredi, reporter la réouverture de son territoire aux touristes «en raison d’inquiétudes concernant la propagation possible du variant Delta». Au plus fort de la pandémie, en janvier, près de 10’000 cas étaient recensés quotidiennement en Israël, avant qu’une vaste campagne de vaccination ne permette une baisse des contaminations. Cela avait permis aux Israéliens de retrouver un semblant de vie normale en mars.

Plus de cinq des 9,3 millions d’Israéliens (55% de la population) ont depuis reçu deux doses du vaccin. Au total, plus de 840’000 contaminations ont été recensées depuis le début de la pandémie en Israël, pour 6428 décès.

(AFP)

Votre opinion

74 commentaires