Espagne: Il jette une lumière crue sur ces millions de maisons abandonnées
Actualisé

EspagneIl jette une lumière crue sur ces millions de maisons abandonnées

Le travail d'un photographe espagnol est actuellement exposé à Londres. Il prend de la hauteur sur une partie des 3,4 millions de bâtiments fantômes du pays.

par
D.S.
1 / 9
Un lot de bâtiments non achevés à Buniel, dans la province de Burgos (nord de l'Espagne).

Un lot de bâtiments non achevés à Buniel, dans la province de Burgos (nord de l'Espagne).

Twitter: @markelredondo
Une maison encore (et toujours) en construction dans le Playa Macenas Beach & Golf Resort, à Mojacar (sud-est).

Une maison encore (et toujours) en construction dans le Playa Macenas Beach & Golf Resort, à Mojacar (sud-est).

Twitter: @markelredondo
«Développement d'un projet de luxe près de la rivière Tormes (ndlr: dans la province de Salamanque, ouest du pays) avec yacht club, chemin pédestre le long de la rivière, courts de paddle-tennis et piscine intérieure.» C'est ce que promettait une publicité pour ce site inachevé.

«Développement d'un projet de luxe près de la rivière Tormes (ndlr: dans la province de Salamanque, ouest du pays) avec yacht club, chemin pédestre le long de la rivière, courts de paddle-tennis et piscine intérieure.» C'est ce que promettait une publicité pour ce site inachevé.

Twitter: @markelredondo

«Quand j'ai lancé ce projet, je voulais revisiter ces endroits et comprendre ce qu'il s'est passé: s'ils étaient toujours abandonnés ou s'ils étaient désormais une sorte d'abris. C'était une réflexion sur ce qu'il se passe en Espagne aujourd'hui et ce qu'on fait avec nos erreurs du passé.»

Les vidéos et les images aériennes prises à l'aide d'un drone par Markel Redondo, photographe et producteur multimédia espagnol, jette un regard cru sur les dérives de l'expansion immobilière espagnole, rapporte notamment 7sur7.be. Exposé à Londres jusqu'à ce mercredi, son travail a débuté en 2010, explique-t-il au British Journal of Photography, qui lui a décerné le DJI Drone Photography Award en 2017.

Markel Redondo: Sand Castles (Part two) from Tom Royal on Vimeo.

Son projet, «Sand Castles», n'a pourtant rien de prémédité. C'est en effet en Andalousie (sud de l'Espagne), en travaillant sur un autre mandat en 2009, qu'il remarque des lotissements abandonnés. «J'ai toujours gardé dans l'idée de retourner dans ces endroits après un certain temps pour voir ce qui avait changé.»

(Re)lancer un hypothétique débat

Fruits d'un «rush incontrôlé des promoteurs immobiliers, qui ont profité des loyers bon marché et d'une régulation gouvernementale favorable», ces sites font partie des 3,4 millions de bâtiments qui seraient ainsi inachevés à travers le pays. «Et qui salissent désormais le paysage.»

Le photographe espagnol va poursuivre son projet pour revisiter, au propre comme au figuré, tous ces bâtiments fantômes. Il espère ainsi relancer un débat – si possible au niveau politique –, un temps mis en lumière par les médias. Mais désormais tout aussi... délaissé.

Votre opinion