Publié

Portrait«Il n'y a pas de place pour les JO dans les Grisons!»

La conseillère nationale Silva Semadeni (PS/GR) mène presque seule une lutte acharnée contre l’organisation des Jeux olympiques 2022 aux Grisons. Reportage à Saint-Moritz avec cette militante de nature.

par
Lise Bailat
Pour Silva Semadeni, le tremplin de saut à skis de Saint-Moritz, construit pour les JO de 1928, est le symbole d’une époque où les Jeux n’étaient pas encore gangrenés par le gigantisme.

Pour Silva Semadeni, le tremplin de saut à skis de Saint-Moritz, construit pour les JO de 1928, est le symbole d’une époque où les Jeux n’étaient pas encore gangrenés par le gigantisme.

Gabriele Putzu/Ti-Press

 «Allegra, vous savez ce que ça veut dire?» Silva Semadeni arbore un large sourire en nous posant cette colle. «Cela signifie «bonjour» en romanche.» Car Silva Semadeni, native du val italophone de Poschiavo, a appris le romanche «par amour», le français grâce à un stage linguistique dans le canton de Genève et l’allemand par nécessité. Elle est ainsi la seule parlementaire fédérale à parler les quatre langues nationales.

Votre opinion