Publié

Hockey sur glaceIl ne fallait pas en attendre plus

Face à un GE Servette serein, Lausanne s’est incliné (4-1) pour la première de son nouvel entraîneur, lequel découvre un environnement difficile.

par
Sport-Center

Craig MacTavish se souviendra probablement longtemps de cette première rencontre à la bande lausannoise. Pas pour le résultat ni pour la manière, mais pour les circonstances. Devant des travées désertes, le Canadien a pu constater une chose: Lausanne ne respire pas la sérénité. Et c’est totalement normal. Vingt-quatre heures après avoir appris le licenciement de leur coach Ville Peltonen, les Vaudois devaient jouer pour leur peau aux Vernets dans un derby compliqué. Finalement, ce sont les Fribourgeois qui ont libéré le LHC en validant leur ticket pour les play-off.

Le LHC rate des montagnes

Cette tension inhérente à la fin de saison explique probablement les nombreuses imprécisions - notamment en power-play - des individualités de la Vaudoise aréna. Mais c’est tout de même problématique de voir que les Lausannois ont à nouveau galvaudé de nombreuses occasions dangereuses. Comme souvent, le gardien adverse a paru faire un sacré match. Mais Gauthier Descloux, si solide a-t-il été, a été bien aidé par les tergiversations du LHC au moment du dernier geste.

Soyons clair. En 24 heures et une rencontre, Craig MacTavish ne pouvait rien changer et seul le ressort psychologique aurait pu transfigurer le jeu vaudois. Ce n’est pas arrivé. Est-ce qu’il y a lieu de s’inquiéter? Pas plus que jeudi avant le licenciement de Ville Peltonen. Moins même, car le LHC est qualifié pour les play-off. Au moins ça.

Transformer les dauphins en requins

Lors d’une interview devenue mythique, le coach de basket Laurent Sciarra déclarait, désabusé que «des dauphins t’en fais pas des requins». C’est pourtant la tâche qui attend Craig MacTavish. Impossible? Non. Mais ce pourrait être compliqué.

Et GE Servette dans tout ça? Alors que de nombreux joueurs étaient absents, les Grenat ont tout de même fait le jeu. Se sont montrés solides défensivement et ont harcelé leurs adversaires à la moindre occasion. Bref, ils ont été très bons. Mais ça, ce n’est pas nouveau.

Grégory Beaud, Genève

----------

Ge/Servette - Lausanne 4-1 (2-0 0-1 2-0)

Les Vernets, huis clos.

Arbitres: MM. Urban, Mollard; Progin, Ambrosetti.

Buts: 2e Mercier (Maurer) 1-0, 15e Rod (Mercier/4c5) 2-0, 24e Pereskokov 2-1, 51e Karrer (Tömmernes, Kast/5c4) 3-1, 58e Cajka (cage vide) 4-1.

Ge/Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Le Coultre; Völlmin, Mercier; Smons; Caron, Richard, Rod; Miranda, Winnik, Patry; Fritsche, Kast, Cajka; Wick, Berthon, Douay. Entraîneur: Emond.

Lausanne: Stephan; Nodari, Lindbohm; Grossmann, Genazzi; Heldner, Frick; Oejdemark; Pereskokov, Jeffrey, Kenins; Herren, Jooris, Vermin; Grenier, Bertschy, Moy; Antonietti, Froidevaux, Traber; Leone. Entraîneur: MacTavish.

Pénalités: 4x2’ contre Ge/Servette; 6x2’ contre Lausanne.

Notes: Ge/Servette sans Wingels, Maillard, Fehr, Smirnovs, Riat, Maurer ni Bozon (blessés). Lausanne sans Holm, Emmerton ni Almond (blessés).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!