Football: «Il ne faut pas oublier d’où l’on vient»
Publié

Football«Il ne faut pas oublier d’où l’on vient»

Raphaël Nuzzolo veut assurer la place de barragiste avant de penser à un hypothétique maintien direct en Super League pour Xamax.

par
Tim Guillemin
Lucerne
Les joueurs xamaxiens ont la banane. Mais ils auraient tort de relâcher leurs efforts.

Les joueurs xamaxiens ont la banane. Mais ils auraient tort de relâcher leurs efforts.

Keystone

Une semaine après avoir perdu de manière imméritée à la Maladière contre Saint-Gall (0-1), Xamax est allé chercher trois points à Lucerne samedi. Si Lucerne a tiré 22 fois au but, ne cadrant qu’une fois, les Neuchâtelois ont cadré sept envois. Leur succès n’a pas été volé, même si Stéphane Henchoz se serait volontiers contenté d’un point au vu du déroulement du match.

Points récupérés

«C’est clair que ce sont trois points extrêmement importants. On a récupéré les points perdus contre Saint-Gall. Ce soir, ce n’était pas forcément un match qu’on devait gagner par rapport à notre prestation. On s’acheminait plutôt vers un 0-0… On a moyennement joué et on prend les trois points, voilà. Dans le jeu, ce n’était pas extraordinaire, c’est vrai, mais je suis très content de l’engagement des joueurs et de leur volonté. Si on a cette base-là de travail, on parvient à gagner des matches», a analysé Stéphane Henchoz.

«On voulait évacuer la frustration de cette défaite face à Saint-Gall en allant chercher une victoire à l’extérieur. On l’a fait tout de suite ici à Lucerne, tant mieux. On a été solides et on a les joueurs offensifs de classe capables de faire la différence», a commenté Mustafa Sejmenovic juste après la rencontre. Kemal Ademi a marqué l’unique but du match sur une inspiration de Raphaël Nuzzolo et Xamax a pris trois points importants sur la route du maintien.

«Kemal a fait une bonne entrée, il a été précieux devant. Et Nuzz a eu déjà une ou deux occasions avant, on sentait qu’il faisait mal à leur défense plus le match avançait. Lucerne avait joué quatre jours avant, c’était normal qu’ils souffrent physiquement en fin de match. On a su en profiter», a ajouté Sejmenovic, une nouvelle fois impeccable en défense centrale ce samedi.

Confrontation cruciale

Avec ce succès, Xamax revient à cinq points de Lucerne et à quatre de Lugano, qui joue dimanche face à Sion. De quoi donner des envies de huitième place et de maintien direct? «C’est clair que quand on regarde le classement, on se dit pourquoi pas…, avoue Raphaël Nuzzolo. Mais il ne faut pas oublier d’où l’on vient et où on était à la trêve! La priorité absolue, l’objectif de départ, c’est cette place de barragiste. C’est elle qu’on doit assurer. Avoir sept points d’avance sur GC, c’est bien, mais la confrontation à la Maladière sera cruciale. On va essayer de l’aborder avec le maximum de points d’avance.»

Avant d’affronter GC le 27 avril, Xamax recevra YB le lundi de Pâques. Mustafa Sejmenovic s’en réjouit. «On va l’aborder comme un match de gala, avec l’envie de marquer des points devant notre public. On va pouvoir se comparer avec ce qui se fait de mieux en Suisse et on se dit qu’on peut les embêter», commente le défenseur central.

Il ne reste qu’environ mille billets en vente pour ce match, qui sera le dernier de Steve von Bergen à la Maladière, entre autres réjouissances. Xamax l’abordera en sachant que quoi qu’il arrive face au champion de Suisse, il aura une belle marge au moment de recevoir Grasshopper dans ce même stade six jours plus tard. Une situation en effet extrêmement favorable par rapport au classement des Rouge et Noir à la trêve (derniers avec quatre points de retard sur les Sauterelles).

Votre opinion