Hockey sur glace: Il ne faut surtout pas vendre la peau de l’Ours
Publié

Hockey sur glaceIl ne faut surtout pas vendre la peau de l’Ours

Certes, Bienne a battu Berne 5-3 lors du premier acte de cette double confrontation. Mais le club de la capitale est bel et bien de retour, comme il l’a prouvé dans le Seeland. Gare à l’équipe qui défiera le SCB en pré-play-off.

par
Grégory Beaud, Bienne

Il ne faut pas se fier aux mines abattues de Dustin Jeffrey & Cie en fin de match. La formation de la PostFinance Arena est plus en vie que jamais, actuellement. Plusieurs signaux sont là pour le confirmer au terme d’une rencontre de bonne facture disputée à Bienne.

Mais avant de se pencher sur «cas» des Ours, une constatation s’impose: le jeu biennois fait de rythme en zone offensive et de «flow» semble désormais bien en place. Ne manque, finalement, qu’une plus grande rigueur, comme le prouve le 2-1 inscrit par Tristan Scherwey à la suite d’une perte de puck dommageable de Jason Fuchs à la ligne bleue offensive.

Mais qu’à cela ne tienne, les joueurs de Lars Leuenberger se sont imposés en ayant su laisser passer la tempête lors de la période intermédiaire. Grâce à ces trois points, les pensionnaires de la Tissot Arena retrouvent même une place dans le Top 6 en enjambant Lausanne. Certes, le LHC possède quatre matches de moins. Mais avec une confrontation directe ce samedi, la pression pourrait bien être sur les Vaudois.

Sopa: la grimace

Au-delà de cette victoire biennoise dans ce derby, Berne a prouvé être à nouveau une équipe menaçante soir après soir. Au sens strict du terme. Le SCB dispute en effet une série infernale de quatre matches en cinq jours. Ou de cinq en sept. Mais qu’importe.

Jamais le calendrier n’est servi comme excuse, ni par les joueurs et encore moins par les dirigeants bernois. Non, cette équipe semble avoir une capacité à la résilience au-dessus de la moyenne. Et elle l’a encore prouvé ce lundi soir. Menée 2-0 après dix minutes, la troupe de Mario Kogler aurait pu jouer à l’économie. Se dire qu’il valait mieux garder des forces pour la revanche de mardi soir. Mais il n’en fut rien.

Les highlights du match Bienne – Berne.

MySports

Après la réduction du score de Tristan Scherwey, Kyen Sopa s’est mis en évidence en plongeant sur deux pucks successifs. Touché dans sa chair, le jeune ailier a été applaudi par ses coéquipiers à son retour sur le banc, grimaçant. Une preuve, si besoin était, que Berne n’allait pas abdiquer aussi facilement. Même s’ils ont fini par s’incliner en fin de soirée sur un doublé de Mike Künzle, les joueurs de la capitale ont fait bonne figure dans ce derby.

Conacher, bonne pioche

Ils ont notamment pu compter, à nouveau, sur un Cory Conacher terriblement précieux tant dans sa production offensive que dans sa capacité à gratter des pucks dans les bandes. Son arrivée dans la capitale a transfiguré cette équipe et la directrice sportive Florence Schelling peut se targuer d’avoir réalisé là un joli coup en allant le chercher à Lausanne, où il se trouvait dans une voie de garage indigne de son talent.

Pour toutes ces raisons et pour ce que Berne a montré lundi à Bienne, il ne faudrait surtout pas faire l’erreur de vendre la peau de l’Ours, car il est loin d’être tué. Et l’équipe qui défiera le SCB en pré-play-off – car Berne les jouera – devra vraiment se méfier.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion