Il n’y a pas que le lac où les chiens meurent
Publié

DangerIl n’y a pas que le lac où les chiens meurent

À Neuchâtel, un chien a été mortellement intoxiqué après avoir ingurgité de l’eau sur un terrain privé.

par
Vincent Donzé
Les mares et les étangs présentent aussi un danger.

Les mares et les étangs présentent aussi un danger.

Lematin.ch

Le vétérinaire cantonal de Neuchâtel a confirmé vendredi la mort d’un chien qui a avalé des algues bleues. La particularité de ce cas, c’est que le chien a été empoisonné aux cyanobactéries alors qu’il se trouvait dans la résidence de son propriétaire, selon le média neuchâtelois «ArcInfo».

Le jour de son décès, le chien a fait une promenade sur la rive du lac de Neuchâtel. Son propriétaire a affirmé que dans le secteur du Nid-du-Crô, l’eau était claire là où son animal s’est baigné. Selon le vétérinaire cantonal Pierre-François Gobat, le chien a ingéré des algues bleues dans un bassin situé au domicile de son maître.

L’animal est mort en vingt minutes. S’agissant d’un accident domestique sur une parcelle privée, une enquête ou une autopsie ne s’imposent pas. Pas la peine non plus de renouveler l’appel lancé au cœur de l’été, après la mort d’un chien vers la plage de Monruz.

Réservoirs d’eau

L’an dernier, entre l’embouchure de l’Areuse et Colombier, au moins six chiens ont péri empoisonnés par un micro-organisme, tous au bord du lac. Mais les bassins privés sont aussi concernés, y compris les réservoirs d’eau qui chauffent rapidement, ce qui favorise la prolifération des toxines qui paralysent les muscles respiratoires

Attention à ne pas laisser les animaux se baigner. La prudence veut aussi que face à un tapis d’algues, il faut éviter de se baigner et surveiller les enfants qui porteraient des galets à leur bouche. Les personnes qui constateraient la présence d’amas douteux sont priées de l’annoncer au médecin cantonal.

Les risques pour la santé humaine sont limités, mais il n’est pas impossible de souffrir de certaines pathologies: fièvre, irritation cutanée, crampes d’estomac, vomissements, diarrhée.

Votre opinion