Actualisé 23.03.2020 à 19:06

GénéreuxIl offre 500 pizzas aux soignants du CHUV

Pour soutenir les professionnels de la santé surchargés par l'épidémie de coronavirus, un pizzaïolo a mis gracieusement la main à la pâte, à Renens (VD).

par
LeMatin.ch
1 / 3
Emiliano Pellegrino prépare 500 pizzas pour soutenir le CHUV débordé par le nombre de patients atteints du coronavirus, dans son restaurant «Il Borghese» à Renens (VD).

Emiliano Pellegrino prépare 500 pizzas pour soutenir le CHUV débordé par le nombre de patients atteints du coronavirus, dans son restaurant «Il Borghese» à Renens (VD).

DR
Emiliano Pellegrino prépare 500 pizzas pour soutenir le CHUV débordé par le nombre de patients atteints du coronavirus, dans son restaurant «Il Borghese» à Renens (VD).

Emiliano Pellegrino prépare 500 pizzas pour soutenir le CHUV débordé par le nombre de patients atteints du coronavirus, dans son restaurant «Il Borghese» à Renens (VD).

DR
Emiliano Pellegrino prépare 500 pizzas pour soutenir le CHUV débordé par le nombre de patients atteints du coronavirus, dans son restaurant «Il Borghese» à Renens (VD).

Emiliano Pellegrino prépare 500 pizzas pour soutenir le CHUV débordé par le nombre de patients atteints du coronavirus, dans son restaurant «Il Borghese» à Renens (VD).

DR

Les temps sont durs pour le personnel soignant qui oeuvre sans relâche pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Afin de le remercier, Emiliano Pellegrino fait virevolter la pâte et tourner ses fours à plein régime depuis tôt ce matin.

Il prévoit d'offrir 100 pizzas aux employés du CHUV ce lundi, en dépit de sa situation précarisée par la fermeture des restaurants suisses depuis le 16 mars. De quoi approvisionner tout un étage. Une opération qu'il réitérera cette semaine pour livrer jusqu'à 500 pizzas. «Je suis ravi d'apporter mon soutien, lance le restaurateur. J'espère que ça leur fera plaisir et qu'on pourra ainsi leur témoigner toute notre gratitude.»

C'est Xavier Ecoffey, directeur du bowling du Flon, qui a proposé cette brillante idée et livré la première cargaison, accueillie avec de grands sourires perceptibles malgré les masques. «C'est une belle initiative qui fait chaud au cœur, ce dont on a bien besoin au vue de l'ambiance très particulière et pesante qui règne actuellement au CHUV», salue Anne-Charlotte Delalande, infirmière. «Voir des gens qui nous soutiennent au quotidien fait très plaisir. Ce sont des simples gestes qui redonnent de la motivation à l'équipe médicale», confirme Héloïse Smet, médecin assistante en chirurgie viscérale.

Restaurateurs en galère

Depuis que son établissement Il Borghese à Renens (VD) a fermé ses portes, la situation n'est pourtant pas des plus faciles pour Emiliano Pellegrino. «Les temps sont durs pour tout le monde, souligne-t-il. Nous ne pouvons plus que compter sur les livraisons à domicile pour nous en sortir financièrement tandis qu'il faut continuer à payer le loyer et les employés. Mais l'union fait la force et les gens de la région sont solidaires.»

Pour éviter de gâcher le surplus des stocks, le restaurateur fait régulièrement don de ses réserves dans le quartier. «Tous les soirs, des familles viennent me voir. Je leur donne ce que je peux. Si non, nous déposons des cartons avec des pâtes, du poulet ou des pizzas sur les terrasses du voisinage. Certains se sont même proposés bénévolement de livrer à vélo des provisions pour des personnes démunies.»

Laura Juliano

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!